Historique technique récent de Spike2 version 9 pour Windows


Transfert gratuit immédiat pour les utilisateurs de la version 9.

Date Version Récapitulatif
09/17 9.01 Nouveau
  1. Vous pouvez désormais créer des canaux RealWave pour l’échantillonnage. Dans le cas d’une utilisation avec un conditionneur de signal programmable, vous pouvez appliquer des modifications de gain en cours d’échantillonnage sans affecter les données précédemment échantillonnées.
  2. La forme d’onde virtuelle WEnv() peut désormais utiliser les fonctions cosinus et cosinus surélevé pour les phases ascendantes et descendantes.
  3. Lorsqu’un port COM est sélectionné pour un conditionneur de signal, seuls les ports qui existent sont proposés et plus d’informations sont fournies pour identifier le port.
  4. Les numéros de canal Talker ne sont plus limités à la plage 1-100.
  5. Les canaux générés par Talker peuvent désormais être utilisés comme déclencheurs d’échantillonnage.
  6. Le nombre total de canaux échantillonnés par une interface 1401 reste limité à 100, mais les numéros de canal que vous leur assignez ne sont plus limités à la plage 1-100.
  7. Lors de l’échantillonnage, vous pouvez déplacer les canaux de marqueur clavier, TextMark et de marqueur numérique de façon à ce qu’ils n’interrompent pas la plage des autres canaux.
  8. Lors du débogage d’un script, vous pouvez éditer et afficher les variables de chaîne au moyen d’un éditeur multi-lignes.
  9. La commande de script FileApplyResources() a été étendue de façon à offrir plus de contrôle sur les ressources à appliquer. Vous pouvez également appliquer les ressources créées par une vue à la vue en cours, sans avoir à créer un fichier de ressources nommé.
  10. Le dialogue About Spike2... du menu d’aide inclut désormais le nom de l’ordinateur sur lequel Spike2 est exécuté. Cela est le nom dont ont besoin les Talkers utilisés sur un réseau pour accéder à Spike2.
  11. Le conditionneur de signal D440 dispose désormais d’un bouton de réinitialisation de l’étalonnage (Reset Calibration).
  12. L’importateur Biopac est désormais disponible dans les versions 64 bits de Spike2 et a été mis à jour sur la dernière version la plus récente.
  13. Les commandes de script ColourSet() et ColourGet() ont désormais accès aux échelles de couleur, telles qu’elles sont utilisées dans les sonogrammes.
  14. La commande de script DlgEnable() peut être utilisée pour contrôler la visibilité d’un bitmap dans un dialogue défini par l’utilisateur.
  15. Les commandes de script CondSet() et OutputReset() incluent de nouvelles variantes permettant de réinitialiser le conditionneur et l’état de sortie.
  16. La commande de script System() a été étendue pour rapport le temps CPU utilisé par le processus GUI.
  17. Lorsqu’un canal sans commentaire est enregistré dans un fichier disque, Spike2 ajoute des informations au commentaire, notamment le numéro de canal source, le canal virtuel et des informations concernant le processus de canal.
  18. L’info-bulle qui s’affiche lorsque vous faites passer la souris sur un axe y de canal de vue temporelle contient désormais plus d’informations sur les processus de canal et les traces WaveMark.
  19. Lorsque les dialogues Cursor Regions et Cursor Values sont en ‘‘input focus’’ (lorsqu’ils sont sélectionnés), ils n’empêchent plus les raccourcis clavier définis par l’utilisateur de fonctionner dans la barre d’outils, dans la barre Interact et dans les dialogues définis par l’utilisateur.
  20. La commande de script SampleText() retourne désormais le temps auquel le marqueur de texte a été ajouté.
  21. Lorsque vous utilisez Ctrl+Alt + clic de souris pour faire glisser une ligne et sélectionner des pointes en mode Overdraw WM et dans d’autres modes de tracé, vous pouvez désormais utiliser la touche Shift pour forcer la ligne à être horizontale.
  22. Dans le dialogue Clustering, vous pouvez désormais utiliser la touche F pour définir des événements sélectionnés (utilisant des ellipses ou la forme définie par l’utilisateur) sur le code FF. Vous pouvez également définir tous les événements visibles sur le code FF en appuyant sur Ctrl+Shift+F.
  23. Dans le dialogue Clustering, vous pouvez utiliser la molette de la souris pour dimensionner la taille de l’ellipse ou de la forme définie par l’utilisateur.
  24. La commande de script System$() comporte une nouvelle variante permettant de lire la ligne de commande qui a lancé Spike2.
  25. Vous pouvez désormais enregistrer des bitmaps à l’aide de la commande FileSaveAs() au format GIF, qui est également proposé lorsque les images sont chargées ou sauvegardées de façon interactive. À noter que ce ne sont pas des GIF animés.
  26. Des améliorations ont été apportées aux messages d’erreur du compilateur de scripts pour aider à identifier la cause d’une erreur de syntaxe dans un script.
Corrections
  1. L’importation ou l’exportation d’un fichier de données comportant un grand nombre de canaux (>300) (ainsi que leurs titres, unités ou commentaires) peut empêcher l’ouverture d’un fichier de données .smrx. Un tel fichier peut désormais être réparé avec le programme S64Fix.
  2. Le système de compilation de script devenait confus si vous compiliez (et exécutiez) un script, compiliez un deuxième script qui générait une erreur de compilation, puis exécutiez finalement le premier script.
  3. L’éditeur de séquence graphique retournait une erreur si un élément de marqueur était ajouté avec un code 00 (code par défaut).
  4. Le fait de tenter d’ouvrir un fichier de configuration d’échantillonnage corrompu pouvait faire crasher Spike2.
  5. Le code qui ajoute des messages aux notes d’échantillonnage concernant les canaux étant échantillonnés de façon significativement plus lente ou plus rapide que ce qui est souhaitable annonçait systématiquement un échantillonnage trop lent, même s’il était en fait trop rapide.
  6. La commande Import du menu File ajoutait les titres de canal au début de tous les commentaires de canal. Cela n’est désormais le cas que si un titre de canal est si long qu’il est tronqué par le système d’importation.
  7. Le marqueur clavier pour la fin d’une section d’échantillonnage chronométrée n’était écrit sur le disque.
  8. Dans la version 9.00, l’état d’échantillonnage initial était incorrect en mode d’échantillonnage chronométré ou déclenché.
  9. Le collage de caractères non ASCII UNICODE dans une vue Grid ne fonctionnait pas.
  10. Dans le dialogue X Axis Range, le fait de changer les unités de l’axe repeignait les valeurs Gauche et Droite dans le précédent mode d’axe, et non pas le nouveau.
  11. Si vous échantillonniez des données en format 32 bits format, puis utilisiez la commande de script FileSaveAs("", -1) pour enregistrer le fichier, l’extension de fichier par défaut proposée était .smrx (alors que le fichier était en 32 bits et devait donc avoir l’extension .smr). Spike2 peut lire des fichiers 64 bits avec une extension, mais rejette les fichiers 32 bits avec l’extension .smrx.
  12. Si vous échantillonnez sans 1401, la case à cocher Trigger dans la barre de contrôle d’échantillonnage est désactivée, le démarrage déclenché n’étant pas (actuellement) pris en charge sans 1401.
  13. Lorsqu’un script atteint un point de rupture ou, dans le cas d’une Interaction avec Spike2 dans une routine d’inactivité de script, si vous ouvriez le dialogue Cursor Values ou Regions, ou une fenêtre Spike-shape ou Multimedia, cela définissait la vue du script en cours, et un script en cours d’exécution pouvait alors échouer en rapportant une erreur ‘‘Wrong View Type".
  14. Dans le dialogue de configuration de canal, les modifications apportées au gain de conditionneur de signal D440 n’entraînaient pas d’actualisation de l’échelle de l’axe y.
  15. Dans la barre d’échantillonnage, l’état Write to Disk pour le mode Immediate Start fonctionne désormais correctement. Si Immediate Start n’est pas activé, les modifications de l’état Write to Disk sont désactivées.
  16. Si vous réinitialisiez l’échantillonnage (pour le relancer), les dialogues Cursor Regions et Cursor Values n’étaient pas réinitialisées.
  17. L’enregistrement XAxisMode() en vue temporelle pouvait générer d’étranges valeurs mode%si les unités d’axe x n’était pas les secondes.
  18. La commande de script SampleWaveMark() échouait si vous utilisiez un tableau de ports en tant que deuxième argument.
  19. La commande de script SampleClear() n’effaçait pas le nom de la dernière configuration d’échantillonnage de lecture retournée par SampleConfig $().
  20. Les fonctions de canal virtuel Ec() et Et() étendaient leurs recherches d’événements à un tic d’horloge de fichier de données en trop Cela pouvait (dans certaines circonstances bien particulières) forcer la fonction Ec() à générer un décompte qui était excessif de 1. Le changement apporté à la sortie de la commande Et() était généralement trop limité pour être pris en compte.
  21. La fonction de canal virtuel WSqu() pouvait rendre la phase basse trop longue d’un échantillon.
  22. Si vous double-cliquiez et modifiiez un élément dans un canal TextMark, les doublons du canal n’étaient pas actualisés.
  23. Un certain nombre de commandes de script n’acceptaient pas les éléments const comme arguments alors que cela devait être le cas. Ainsi par exemple, SampleTrigger(), YAxisAttrib() et YAxisStyle() n’acceptaient pas un argument cSpc% étant déclaré const cSpc%[3]:={2,1,2}.
  24. La commande MemImport() visant à créer un canal WaveMark à partir d’une forme d’onde et d’un canal d’événement pouvait manquer la dernière forme d’onde si les temps d’événement n’étaient pas alignés sur les échantillons de forme d’onde.
  25. Dans une vue comportant un axe logarithmique y, si vous zoomiez en faisant glisser un rectangle, le résultat affichait la mauvaise plage d’axe y.
Changements
  1. La commande de script MatLabOpen() n’interrompt plus un script avec une erreur fatale si MatLab ne peut pas être ouvert et rapporte désormais un code d’erreur négatif.
  2. Dans le débogueur de script, lorsque vous ouvrez une fenêtre pour modifier une variable de chaîne, la chaîne initiale n’est plus sélectionnée et la fenêtre d’édition tentera de se redimensionner de façon à contenir le texte de la chaîne.
  3. Les Talkers fournis en exemples sont toujours installés à moins d’être exclus dans une installation personnalisée.
  4. La longueur maximale des noms de fichier automatiques a été portée de 23 à 40 caractères. Les anciennes versions de Spike2 limiteront la longueur à 23 caractères si vous modifiez le nom.
  5. Lorsque vous créez une nouvelle chaîne, les titres de chaînes par défaut et les commentaires de canal sont désormais définis sur une chaîne vide plutôt que ‘‘sans titre’’ et ‘‘sans commentaire’’.
  6. La valeur renvoyée par la commande SampleText() a été modifiée ; auparavant, elle retournait toujours 0.
06/17 9.00 Nouveau
  1. Le nombre maximal de canaux pouvant être stockés dans un fichier smrx 64 bits a été porté de 400 à 2000.
  2. Le nombre maximal de canaux virtuels, canaux de mémoire et canaux dupliqués a été porté à 2000.
  3. Le nombre maximal de canaux dans une vue XY a été porté de 256 à 2000.
  4. Le nombre maximal de canaux dans une vue de résultat a été porté de 400 à 2000.
  5. Le nombre maximal de lignes dans une vue Grid a été porté de 10 000 à 1 000 000 (le nombre maximum de colonnes restant à 1000).
  6. Le nombre de zones de formes d’onde arbitraires pouvant être utilisées en cours d’échantillonnage a été porté de 10 à 62 pour les appareils Power1401 et à 20 pour les appareils Micro1401.
  7. Une nouvelle commande de script Chan() vous permet de découvrir le numéro de canal correspondant à une spécification de canal.
  8. Le langage de script inclut de nouveaux opérateurs numériques pour bitwise not (~) et pour les nombres entiers (<<, >> et >>>) et permet l’utilisation de & pour band, && pour and |, pour bor, || pour or ,% pour mod et ! pour not.
  9. Le langage de script vous permet d’utiliser * pour multiplier une chaîne (par exemple "+-"*3 signifie "+-+-+-").
  10. Le dialogue d’importation du tampon de mémoire et la commande de script MemImport() prennent désormais en charge l’importation d’un canal WaveMark vers une forme d’onde.
  11. La commande de script ArrHist() autorise un tableau source entier.
  12. Les dialogues Find et Replace du menu Edit, ainsi que leurs équivalents au sein des langages de script, prennent désormais en charge les expressions régulières ECMAScript.
  13. Un plus grand nombre de dialogues sont désormais redimensionnables, généralement afin de vous permettre de saisir des chaînes de texte plus longues ou d’accéder à de longues listes d’éléments sans avoir à faire défiler : dialogue Virtual channel, dialogue Evaluate, dialogue Debugger edit variable, dialogue Graphical editor add arbitrary wave, dialogue Change colours et plusieurs autres dialogues.
  14. Si le dialogue Edit TextMark est ouvert, vous pouvez désormais cliquer sur des éléments TextMark pour le canal affiché en vue de données de manière à les déplacer au sein du dialogue. Si le dialogue est étendu de façon à afficher la liste des éléments de données TextMark, l’élément sélectionné est mis en surbrillance.
  15. Vous pouvez échantillonner des données à l’aide de Talkers sans disposer d’un 1401 connecté si vous définissez une configuration d’échantillonnage qui ne prévoit aucune utilisation d’un 1401 (pas de séquence de sortie, sortie de forme d’onde arbitraire, canaux de forme d’onde, canaux WaveMark, entrées d’événement ou de marqueur numérique).
  16. La commande de script FileOpen() comporte un nouveau fanion mode% pour ouvrir des fichiers texte externes en mode Unicode.
  17. SSOpen4() permet d’associer la vue en cours à une vue temporelle. Dans les versions précédentes, il devait impérativement s’agir d’une vue temporelle.
Changements
  1. Les numéros de canal pour les canaux de mémoire, canaux virtuels et canaux dupliqués ont été modifiés (de façon à faire de la place pour les canaux de disque supplémentaires). Tous les scripts pour lesquels le canal 401 devait être le premier canal de mémoire ou le 701 le premier canal virtuel seront désormais brisés. Nous avons toujours maintenu que les scripts ne devaient pas faire cela. Il est possible d’utiliser Chan("m1") pour obtenir le premier canal de mémoire et Chan("v1") pour obtenir le premier canal virtuel. Utilisez DupChan(0) pour trouver le numéro du premier canal dupliqué.
  2. Nous ne prenons plus en charge les fichiers de format de configuration ancienne (*.s2c) ni les fichiers de format de ressource (*.s2r). La dernière version pouvant être utilisée pour ceux-ci était Spike2 7.10 (publié en 2012). Si vous avez besoin de lire ces fichiers, ils peuvent être convertis aux formats modernes *.s2cx et *.s2rx en utilisant Spike2 version 8.

Cambridge Electronic Design Limited

Registered in England: 972132

Registered office:

  • Cambridge Electronic Design Limited,
  • Technical Centre,
  • 139 Cambridge Road,
  • Milton,
  • Cambridge CB24 6AZ
  • ENGLAND.

VAT: GB 214 2617 96

Producer Registration number: WEE/BD0050TZ

Terms and Conditions of Sale

For our US customers, we can provide tax form W-8BEN, that identifies us as a UK company.

DUNS: 219151016
CAGE/NCAGE: KB797
NAICS: 423490
Commodity codes
Hardware: 84716070
Software: 85234945
×

Envoyer un email:

info@ced.co.uk

Post
  • Cambridge Electronic Design Limited,
  • Technical Centre,
  • 139 Cambridge Road,
  • Milton,
  • Cambridge CB24 6AZ
  • ENGLAND.
Téléphone:

(Int.+44) (0)1223 420186

D’Amérique du Nord:

1 800 345 7794

×

Politique de confidentialité

CED, dans tout ce site, remplit deux missions liées à la confidentialité. Nous allons les expliquer.

Emails provenant de téléchargements

Nous proposons des téléchargements gratuits de nombreux fichiers sur notre site, allant de programmes test à des fichiers d'installation complets pour des versions mises à jour de paquets de premier plan de type Spike2.

Lorsque des clients souhaitent télécharger un paquet de premier plan, nous posons quelques questions, pour connaître leur nom, adresse email, le numéro de série du logiciel pour lequel ils recherchent une mise à jour et pour savoir s'ils veulent recevoir un courrier électronique automatique à chaque mise à jour de notre produit. Ces informations sont retournées par email à CED lorsqu'ils accèdent à l'écran final de téléchargement. Dans le cadre de cet email, votre navigateur transmet le type et la version de navigateur que vous utilisez de même que la résolution de votre écran.

Les raisons pour lesquelles nous tenir à recevoir et à conserver ces informations résident principalement dans le fait qu'elles sont utiles à notre équipe de développement de logiciels pour savoir qui a reçu les versions les plus récentes, et aussi à notre équipe de développement de site Internet pour savoir quels navigateurs les gens utilisent pour visualiser notre site de même que la résolution définie pour leurs écrans.

Cookies

Si des gens téléchargent un paquet de premier plan, nous essayons d'écrire un cookie, c'est-à-dire un petit fichier dans votre ordinateur, reprenant votre nom, votre numéro de série du progiciel et la version que vous êtes en train de télécharger. La durée de vie de ces fichiers est d'un an.

La raison motivant le stockage de ces informations veut que si vous souhaitez effectuer un téléchargement à un autre moment, vos coordonnées sont lues à partir du cookie et pré-écrites dans le formulaire, pour vous éviter de les consulter à nouveau. L'autre raison est que la prochaine fois que vous accéderez à notre site, votre navigateur effectue une recherche parmi vos cookies CED et compare les versions téléchargées avec le numéro des versions les plus récentes figurant sur notre site. S'il existe une version plus récente d'un produit que vous avez déjà téléchargé, nous vous le signalons sur l'écran de page d'accueil pour que vous sachiez si cela vaut la peine de retourner à la page de téléchargement.

Aucune de ces informations ne sortira de CED. ×