• UK
  • US
  • Français
  • Deutsch
  • Español (precios €)
  • Portugal
  • Polski
  • 日本人
  • 中國傳統
  • 简化中国

Historique technique de Spike2 version 7


Transfert gratuit immédiat pour les utilisateurs de la version 7.

Date Version Récapitulatif
10/2017 7.20 Nouveau
  1. Les canaux mémoire créés par un processus lu à partir d’une configuration d\’échantillonnage mémorisent désormais tous les filtres marqueurs.
  2. Nous testons désormais le numéro de version des ressources importantes pour protéger Spike2 version 7 contre les ressources incompatibles écrites par la version 9 (qui prend en charge un plus grand nombre de canaux).
Corrections
  1. Le système de compilation de script pouvait devenir confus si vous compiliez (et exécutiez) un script, compiliez un deuxième script qui générait une erreur de compilation, puis exécutiez finalement le premier script.
  2. La fenêtre de dialogue Measurement reconstruit désormais les listes déroulantes lorsqu\’un canal change.
  3. La lecture d\’une configuration d\’échantillonnage peut faire crasher Spike2 en cas de problème lors de la lecture du fichier.
  4. Le redimensionnement d\’une fenêtre d’échantillonnage ou de réexécution avant qu\’elle ne commence à défiler pouvait afficher la mauvaise plage pour l\’axe x.
  5. Cursor Regions et la mesure de pente ChanMeasure() incluaient le point à la fin de la plage temporelle s\’il correspondait exactement à cette dernière, contrairement aux autres mesures qui excluent le point final.
05/2017 7.19 Nouveau
  1. L'enregistrement et la restauration des tailles de police tentera de conserver la taille physique de la police à l'écran, plutôt que la taille du pixel, de telle sorte que le fait de passer d'un écran de faible à haute résolution n'aboutisse pas à des polices minuscules.
  2. Diverses améliorations ont été apportées à la configuration des canaux Talker, aux corrections des données de forme d'onde d’un Talker de façon à tenir compte de la dérive temporelle, ainsi qu'à la prise en charge des Talkers après que l'échantillonnage a été réinitialisé (redémarré).
  3. L'importateur Heka autorise jusqu'à 80 caractères pour le nommage d'une expérience.
Corrections
  1. Le système #include s'embrouillait si vous mélangiez / et \ dans des chemins.
  2. Les lignes #include ne pouvaient pas comporter d'espace blanc avant le caractère #.
  3. Les canaux superposés pouvaient être peints par-dessus l'arrière-plan si le premier canal du groupe modifiait la couleur de l'arrière-plan.
  4. Il était possible de suspendre Spike2 si une routine d'inactivité de script créait un dialogue utilisateur tandis que l'utilisateur était en train d'utiliser un menu Spike2.
  5. Un langage de script Proc ou Func comportant de très nombreuses variables locales pouvait ne pas compiler dans un script comportant un très grand nombre de variables globales.
  6. La fonction Channel Process to skip NaN (not a number) ne fonctionnait pas correctement avec un canal commençant par une valeur NaN.
  7. Les recherches de curseur actif effectuées en mode Expression fonctionnaient désormais lorsqu'il n’y a pas de canal 1./li>
  8. Le bouton de canal Duplicate fonctionne désormais pour les Talkers si le prochain canal disponible est libre et du même type.
  9. Un Talker pouvait échouer durant le processus de connexion.
  10. Les nouvelles données Talker n'étaient pas affichées avant l'actualisation de l'écran.
  11. Les canaux virtuels qui dépendaient d'un duplicata de canal n'étaient pas actualisés lorsque le canal d’origine était modifié.
  12. Les duplicatas de canaux virtuels n'étendaient pas les intervalles de temps invalides dans certaines circonstances, ce qui pouvait provoquer des problèmes de tracé.
  13. Le dialogue Set Cursor Position prend désormais en charge l'axe x en mode time of day.
  14. Le dialogue X Axis Range prend désormais en charge le mode time of day axis.
  15. L'importation Motion Lab Systems limite la longueur des unités de canal de manière à éviter un crash.
Changements
  1. Le dialogue de configuration de canal Talker est désormais désactivé lorsqu’un talker affiche ses propres dialogues de paramètres.
04/2016 7.18 Nouveau
  1. Vous pouvez désormais travailler sur des écrans haute résolution (4K) sans que tout devienne affiché en tout petite taille. Windows doit pour cela mettre à l'échelle le bitmap d'affichage, ce qui peut produire un effet légèrement flou. Spike2 8.07 et les versions ultérieures fonctionnent avec une pleine résolution.
  2. L'interface Talker a été mise à niveau vers la version 3. Deux commandes de script ont été ajoutées : TalkerSendStr() et TalkerReadStr().
  3. Lorsque vous chargez une configuration d'échantillonnage, si une position de fenêtre sauvegardée aurait pour effet de placer une barre de titre hors de l'écran (la rendant donc invisible), celle-ci est ignorée.
Corrections
  1. Si vous utilisiez FileTimeBase() pour modifier la base de temps d'une vue temporelle, l'axe x n'était pas actualisé.
  2. Les recherches par franchissement de seuil à hystérésis nul définissent désormais une faible valeur d'hystérésis de façon à empêcher l’'mmobilisation des recherches.
  3. Les recherches de vue temporelle répétées imposent un pas minimal de 1 tic d'horloge de façon à éviter les boucles infinies.
  4. Si vous passiez en mode d'échantillonnage par rafales, les taux d'échantillonnage pouvaient être très mal optimisés.
  5. L'arrière-plan des canaux superposés pouvait être actualisé de façon incorrecte si les canaux étaient partiellement couverts par une autre vue.
  6. Si vous faisiez glisser une barre arrimable (panneau de commande du séquenceur, par exemple) alors qu'un script était en cours d'exécution, et si le script affichait un dialogue, alors ce dernier n'était pas affiché correctement et Spike2 s'immobilisait et pouvait crasher.
Changements
  1. Le dossier dans lequel les séquences graphiques sont sauvegardées est désormais le dossier de données Application de l’utilisateur en cours, et non plus celui de tous les utilisateurs. Cela permet d'éviter les problèmes créés lorsque des utilisateurs d'un réseau d'entreprise ne sont pas autorisés à accéder en écriture aux dossiers Application, ce qui entraîne l'absence de séquence graphique lors de l'échantillonnage.
08/2015 7.17 Nouveau
  1. Si la clé d'une vue XY est plus grande que la vue en largeur ou en hauteur, vous pouvez la faire glisser de manière à pouvoir lire l'ensemble de la clé.
  2. Dans un script, l'opérateur ternaire (a ? b : c) est désormais réduit à b ou c si a est une expression constante (connue au moment de la compilation). Cela permet d'éviter l'évaluation de a et la ramification au moment de l'exécution.
  3. Les commandes de script System() et System$() prennent désormais en charge Windows 10.
  4. La commande de script DlgValue$(item%, new$) peut désormais sélectionner des éléments de liste déroulante définis par DlgList() et DlgString().
Corrections
  1. Le fait de déclarer un tableau local dont toutes les dimensions sont de taille 0, sauf le dernier, provoquait une erreur 'Cannot make array'. Toutes les combinaisons de zéros sont désormais acceptées dans la déclaration.
  2. Dans le dialogue Channel Settings de la configuration d'échantillonnage, si vous modifiez le numéro de canal, l'ancien canal est réglé sur Off (auparavant, vous obteniez à la fois l'ancien et le nouveau canal).
  3. Si vous ouvriez la fenêtre de dialogue View Rerun et dupliquiez le vue temporelle, cela pouvait faire crasher Spike2.
  4. Si une vue de résultat comportait des régions invalides (devant être repeintes), et si un script tombait sur un point d'arrêt ou une déclaration Yield(), la vue n'était pas actualisée.
  5. SerialRead() pouvait échouer si vous spécifiiez un caractère d'arrêt et si le flux d'entrée fournissait plus d'un tampon de données avant qu'un caractère d'arrêt soit détecté.
  6. La commande de script FileSaveAs() autorisait certaines extensions de fichier incorrectes.
  7. Le fait de demander un échantillonnage en mode rafales (Burst) avec une fréquence lente pour laquelle tous les canaux finissaient en "Slow" pouvait entraîner une fréquence d'échantillonnage incorrecte sur le 1401.
  8. Si vous déclariez une variable de script avec var à l'intérieur d'une boucle et lui attribuiez une valeur constante (connue au moment de la compilation), la valeur n'était pas systématiquement assignée autour de la boucle.
  9. Les chaînes temporelles saisies dans les dialogues comportant plus de 3 doubles points (par exemple : 1:00:00:00, pour signifier 1 jour) n'étaient pas converties correctement.
  10. Le code de script : Message (Error $); était accepté de façon incorrecte par le compilateur, ce qui provoquait un crash lorsque le script était exécuté.
  11. Si vous enregistriez puis rouvrirez une vue XY, les unités de l'axe Y étaient vides.
  12. SampleAutoName$() n'était pas enregistrée si le nommage automatique des fichiers était activé.
  13. Dans une vue de texte, Draw(line%) ne définissait pas line% comme la première ligne.
  14. L'éditeur de séquence graphique n'enregistrait pas les numéros de variables sélectionnés pour l'ensemble des attentes et des branches dépendant d'une comparaison entre variables.
Changements
  1. La commande de script Modified() utilisée sur une vue de texte teste désormais les modifications non sauvegardées, et non pas les changements annulables. Auparavant, si une vue de texte était modifiée par un script, la commande de script Modified() affirmait qu'elle n'avait pas été changée.
01/2015 7.16 Nouveau
  1. Le langage de script vous permet d'utiliser le caractère de soulignement pour nommer un symbole.
  2. Le langage de script comporte des constantes prédéfinies pour la version Spike2, ainsi que les constantes mathématiques π et e.
  3. Le nombre maximum d'impulsions au sein d'un train d'impulsions dans l'éditeur graphique a été porté de 400 à 1000.
Corrections
  1. Les recherches de canal portant sur un maximum, minimum ou un maximum absolu sur une plage temporelle de largeur nulle entraînent désormais un échec au lieu de retourner un succès au temps 0.
  2. Il y a désormais moins de messages d'erreur du compilateur utilisant "???" pour indiquer le symbole problématique, ce qui rend plus facile la résolution des problèmes.
  3. Le dialogue Vertical Marker enregistre désormais correctement les changements de police de caractère.
  4. Si un script était chargé par un autre script, compilé (de telle sorte que la commande Compile soit désactivée) puis modifié, la commande Compile n'était pas activée.
  5. Le fait de sélectionner plus de 256 éléments dans le dialogue Change colours pouvait faire crasher Spike2.
  6. La commande de script IIRInfo() retournait toujours 0, et non pas le type de filtre.
  7. l'opérateur de script ternaire ne permettait pas de choisir entre deux tableaux.
  8. Si vous lisiez des données WaveMark à trace multiples à partir d'une mémoire tampon en tant que données de Waveform, et si la lecture commençait à mi-chemin au sein d'un événement, alors des données incorrectes étaient renvoyées (le décalage associé au tampon n'autorisait pas le nombre de traces requis).
  9. Le débogueur de script pouvait afficher le mauvais fichier inclus lorsqu'il faisait défiler le code pas à pas.
  10. Avec un Micro1401-3, la sortie de forme d'onde arbitraire à des fréquences lentes (moins de 10 kHz) ne générait aucune sortie.
  11. Le code utilisé pour les lissages non-linéaires, lorsqu'il était présumé que tous les points avaient la même variance (méthode des moindres carrés) pouvait retourner "Not a number" pour la valeur de r².
  12. La commande de script MinMax() ne retournait pas tout à fait correctement les bonnes positions pour les données minimales et maximales lorsqu'elle était utilisée avec un canal WaveMark comportant des traces multiples.
  13. La commande de script MarkEdit() ne modifiait pas correctement la forme d'onde d'un canal WaveMark à traces multiples si un vecteur (tableau 1D) était utilisé au lieu d'une matrice (tableau 2D) pour définir les nouvelles valeurs.
  14. Si le dialogue Set Marker Codes était ouvert à partir d'un menu contextuel (clic droit) de canal, le message initial pouvait être associé au mauvais canal.
  15. Les informations du canal Talker n'étaient pas enregistrées correctement dans la configuration d'échantillonnage si un talker générait plus d'un canal.
Changements
  1. 1. Les commandes de script FiltAtten() et FiltInfo() retournent désormais l'atténuation en tant que valeur négative, de façon à correspondre à la valeur fixée par FiltAtten().
09/2014 7.15 Corrections
  1. En vue de résultat, lorsqu'un identificateur de canal sous forme de texte (ex. : « 2A ») est converti en un numéro de canal, les lettres majuscules dupliquées étaient traitées comme les minuscules. Ainsi, « 2A » était traité comme le premier duplicat, et non pas comme le 27e.
  2. Les informations de curseur actif n'étaient pas restaurées correctement à partir d'un fichier de ressources si les curseurs n'étaient pas consécutifs. Par exemple, si vous utilisiez les curseurs 0, 1, 2, 3, 5 et 7 (le curseur 4 n'étant pas utilisé), les curseurs 5 et 7 n'étaient pas restaurés.
  3. Il était possible de crasher Spike2 si un script contenant une instruction conditionnelle dont la dernière instruction contenait halt (ex. : if x then DoSomething();halt endif; with x set to 0) si cette dernière n'était pas exécutée.
  4. Si vous utilisiez la commande de script MemSave() pour enregistrer un canal d'onde de mémoire comportant des trous sur un nouveau canal et modifiiez le type de canal de Adc à RealWave ou de RealWave à Adc, alors le deuxième bloc et les suivants étaient enregistrés avec des données erronées.
  5. Si votre ordinateur a été configuré avec des paramètres de lieu utilisant des virgules pour indiquer le point décimal (1,5 au lieu de 1.5 pour 3/2), l'exportation de données de MATLAB entraînait une lecture erronée des ressources XML.
  6. Durant les échantillonnages, les lectures de données d'événements ayant franchi le dernier temps de confirmation étaient tronquées. Les lectures qui se terminaient avant ou commençaient après le temps de confirmation n'étaient pas affectées.
  7. Si vous avez changiez le style de repliement de marqueur dans le dialogue Script Editor Settings, le changement n'avait lieu qu'à la prochaine ouverture de la fenêtre de texte.
  8. Il était possible de faire crasher Spike2 si la commande de script FiltCalc (-1,1) était utilisée avant qu'un filtre soit défini.
07/2014 7.14 Corrections
  1. Les recherches rétroactives menées sur des données de forme d'onde comportant des trous ne fonctionnaient pas toujours correctement.
  2. Les lectures de données de forme d'onde à partir d'un canal WaveMark pouvait être tronquées d'un point lorsque des éléments WaveMark se chevauchaient.
  3. Les mesures de canal en mode Trough étaient incorrectes.
  4. Dans le séquenceur graphique, les impulsions de la première section étaient générées avec un 1 tic de séquenceur de retard (les temps relatifs étaient corrects cependant).
  5. Lors de l'exportation de fichiers à partir d'un script, une barre de progression s'affichait, mais le script n'était pas notifié si l'utilisateur annulait l'exportation. Lorsque l'exportation était exécutée de manière interactive, aucune barre de progression ne s'affichait. Une barre de progression s'affiche désormais pour l'exportation interactive. Il n'y a plus de barre de progression pour les exportations à partir d'un script.
  6. Lors de l'enregistrement de vos actions, le fait de cliquer sur une vue de texte n'enregistrait pas toujours une commande FrontView () ou n'ajoutait pas toujours ViewFind ("view title ...") au début du script.
  7. Le fait de changer le nombre de canaux dans un processus de canal en vue de résultat lorsque des données Raster étaient affichées pouvait faire crasher Spike2.
  8. Avec un Power1401 mk II, une sortie de forme d'onde arbitraire lente avec la version 9 du moniteur ne générait aucune sortie.
  9. L'éditeur de séquence graphique peut désormais définir des retards aléatoires et de Poisson, basés sur le coefficient de Poisson, étant très longs par rapport à la période de pas du séquenceur. Auparavant, le délai le plus long pouvant être défini avec une période de pas de 0,01 ms était d'environ une seconde ; il peut désormais durer plusieurs minutes.
  10. Si vous enregistriez une vue de résultat avec un affichage de trame sur un fichier de données, il était possible d'obtenir une mise à l'échelle incorrecte pour l'axe Y lors de la prochaine ouverture.
02/2014 7.13 Nouveau
  1. Export to Data (.smr) file définit désormais la fréquence idéale pour tous les canaux, et non pas seulement pour les canaux de forme d'onde et WaveMark.
  2. Vous pouvez désormais créer des canaux WaveMark avec des traces multiples à partir de canaux de forme d'onde utilisant différents facteurs d'échelle, même si le premier canal n'est pas associé à la plus grande échelle.
  3. La commande ChanFitShow() peut désormais la plage de tracé pour un lissage avant que celui-ci ne soit exécuté.
  4. Le système Talker a été mis à jour de façon à prendre en charge les talkers de version 1, utilisés dans Spike2 à partir de la version 8.01.
  5. Les sélecteurs de canal des dialogues WaveMark et Virtual channel reproduisent désormais l'ordre des canaux dans la vue temporelle associée.
  6. La touche Échap. ne ferme plus les dialogues PCA et Cluster on Measurement.
  7. Importateurs : Les importateurs de données Axon, MC_Rack et Biopac utilisent désormais les bibliothèques les plus récentes. Vous pouvez sélectionner la session d'enregistrement dans l'importateur NewBehavior (Neurologger).
Corrections
  1. Les numéros de canal du dialogue Spike Monitor n'étaient pas visibles sur un arrière-plan foncé et n'utilisaient pas la bonne police de caractère.
  2. Le fait d'utiliser DlgChan() sans vue de données pouvait faire crasher Spike2.
  3. Le lissage de courbe en ligne pouvait provoquer un crash s'il tentait d'utiliser des données qui n'avaient pas encore été échantillonnées.
  4. Si un dialogue défini par l'utilisateur utilisait un champ défini DlgChan() et incluant selected channels et si l'utilisateur modifiait la sélection pendant que le dialogue était affiché, la liste des canaux sélectionnés n'était pas actualisée dans le dialogue.
  5. La fonction de lecture de la couleur d'arrière-plan de la vue de résultat avec ColourGet() lisait en fait l'arrière-plan de la vue temporelle.
  6. Un fichier de ressources corrompu pouvait faire commencer l'axe X d'une vue temporelle à partir d'un temps négatif.
  7. La commande de script DebugHeap()utilisée pour recevoir les entrées de pile intervertissait les rangées et les colonnes du résultat.
  8. Il était possible de faire glisser l'axe y d'un dialogue de forme de pointe (mais pas le dialogue de configuration en ligne) au-delà des limites raisonnables, ce qui entraînait l'affichage de valeurs d'axe sans relation avec les données considérées.
  9. Lors d'un échantillonnage de données de tétrode (données Wavemark avec 4 traces), l'affichage en ligne des données non déclenchées dans le dialogue de forme de pointe affichait les traces 0,2,2,3. Cela n'avait toutefois pas d'incidence sur les données enregistrées.
  10. Le compilateur de script ne signalait pas comme erreur une comparaison entre un nombre et une chaîne. Par exemple : if 3 = "three" then halt endif;
  11. L'enregistrement de MeasureToChan() et MeasureToXY() omettait l'argument de largeur dans les modes d'itération de seuil.
  12. Importateurs : La mise à l'échelle de l'axe Y a été corrigée pour les importateurs Alpha Omega et Neuralynx.
  13. L'importateur ASCII (texte) pouvait traiter incorrectement les temps des données TextMark. L'importateur CFS reçoit désormais correctement les temps des canaux de marqueur.
Changements
  1. À chaque fois que vous exportiez des données vers un fichier MATLAB, les bibliothèques MATLAB que nous utilisions perdaient 1,3 Mo de mémoire. Nous sommes désormais passés à la version R2013b de la bibliothèque. Ces bibliothèques perdent environ 50 ko de données pour chaque importation de fichier. Cela n'est pas idéal mais permettra tout de même à la grande majorité des utilisateurs d'exporter plusieurs milliers de fichiers avant de rencontrer des problèmes de mémoire.
  2. Dans l'éditeur de séquence graphique, nous faisons désormais référence aux sections A à Z, et non plus aux touches A à Z.
09/2013 7.12c Corrections
  1. Dans les versions 7.12 à 7.12b, l'ouverture de la fenêtre About pouvait provoquer la fermeture Spike2 avec un message d'erreur.
  2. Depuis la version 7.11, le dialogue New WaveMark règle le nombre de points de pré-déclenchement sur 0.
  3. Le compilateur de script autorisait incorrectement les variables globales portant les mêmes noms que les fonctions intégrées.
  4. Avec un Power1401-3, le fait de redémarrer une sortie de forme d'onde arbitraire (arbitrary waveform output) alors qu'elle était en cours d'exécution pouvait entraîner l'arrêt de l'échantillonnage avec une erreur de dépassement (overrun error).
  5. La fonction Display optimize appliquée à des formes d'onde WaveMark à traces multiples chevauchant le début ou la fin de l'axe x pouvait entraîner la sélection d'une plage incorrecte pour l'axe y.
  6. Le fait d'utiliser DlgChan() dans une vue XY qui était la cible de la fonction Measure to XY pouvait entraîner le classement incorrect de canaux dans la catégorie(Off).
07/2013 7.12b Nouveau
  1. Si votre ordinateur dispose d'une connexion Internet, le dialogue About vous informe désormais si une nouvelle version de Spike2 est disponible en téléchargement.
Corrections
  1. Depuis la version 7.11, si vous dupliquiez des canaux et supprimiez certains des duplicatas de numéro inférieur, le fait de créer de nouvelles duplications pouvait perturber la numérotation des duplicatas.
07/2013 7.12a Corrections
  1. Dans la version 7.12, utilisée avec un Power1401-3, le fait de lire une forme d'onde arbitraire sur une sortie CNA pouvait empêcher son actualisation par d'autres méthodes.
  2. Dans la version 7.12, si vous utilisiez l'importateur binaire à partir d'un script, celui-ci n'utilisait pas les fichiers de configuration par défaut.
06/2013 7.12 Nouveau
  1. La commande de script FileOpen()prend en charge une valeur mode% de 8 pour définir le dossier de démarrage dans la fenêtre de dialogue File Open.
Corrections
  1. Dans la version 7.11, le mode de tracé d'un canal de mémoire utilisé comme destination d'une mesure effectuée sur un canal de données n'était pas enregistré dans le nouveau format de ressources XML.
  2. Dans la version 7.11, les dernières positions des dialogues Cursor Regions et Values n'étaient pas enregistrées.
  3. La durée de la sortie de forme d'onde arbitraire a été limitée à 1 seconde lorsqu'un espace a été réservé avec l'argument size% de PlayWaveAdd().
  4. L'utilisation de la commande de script FileSaveAs() sur une vue XY lorsque type% est réglé sur -2 ne fonctionnait pas correctement.
  5. Dans l'éditeur de séquence graphique, une branche située sur variable+offset and compare with current time était implémentée de façon incorrecte.
  6. Dans le séquenceur de sortie, si une instruction VAR déclarant un alias pour une variable commençait par un V, cela pouvait générer une erreur parasite si le reste de l'alias (après le V) était le nom d'une constante ou d'une étiquette dans la séquence. Par exemple : VAR V1,VBASE lorsque BASE était également une étiquette ou une constante.
  7. La commande de script Round() arrondissait les nombres négatifs vers 0, et non vers la valeur entière la plus proche conformément à la documentation.
  8. Dans l'éditeur de séquence graphique, une Ramp ne s'arrêtait pas toujours à la valeur finale si le CNA rampé était fixé sur une nouvelle valeur exactement au moment de la fin de la rampe.
  9. Dans la version 7.11, il était possible de crasher Spike2 en effectuant une mesure sur une vue XY avec plus d'un canal de tracé.
  10. Dans une vue de résultat, si la valeur y minimale était nulle ou négative et si vous faisiez passer l'axe y en mode log ou si vous utilisiez la commande Optimise pour l'axe y en mode log, le résultat était souvent inutile.
  11. Certains changements apportés dans les dialogues de plage X et Y ne pouvaient pas être annulés (mode log, notamment).
  12. Le programme avicomp (utilisé pour compresser les fichiers .avi) pouvait refuser de générer un fichier temporaire en raison de problèmes de chemin d'accès.
  13. L'enregistrement de ExportChanList() omettait une virgule entre la fin de l'intervalle de temps et la liste de canaux.
  14. Certaines expressions de canal virtuel mal formées pouvaient générer une erreur Unknown error type. L'erreur est désormais correctement signalée.
  15. La commande ChanValue() donnait une erreur si mode% était supérieur à 12.
  16. Lorsque l'enregistrement de scripts est activé, la commande Analysis menu->Memory Buffer->Create Channel Copy enregistrait uniquement la création d'un canal de mémoire vide.
  17. Les recherches par passage (montant ou ascendant) de seuil du curseur actif sur des canaux tracés en mode fréquence moyenne pouvaient échouer.
  18. Si l'intervalle d'échantillonnage ou l'alignement d'un canal virtuel étant dérivé d'une forme d'onde ne correspondait pas au canal source, et si un point de canal virtuel correspondait, exactement en même temps, au dernier point avant un trou ou à la fin du canal de forme d'onde source, alors ce point était calculé en tant que NaN (not a number) et affiché avec la valeur zéro.
Changements
  1. ChanShow() et ChanHide() n'avaient aucun effet si l'un des canaux répertoriés dans la liste des arguments n'existait pas. Désormais, les canaux qui existent effectivement peuvent être affichés ou masqués.
  2. FileList() avec type%=6 répertorie désormais les fichiers de configuration *.s2c (ancien format) et *.s2cx (nouveau format).
03/2013 7.11c Nouveau
  1. L'échantillonnage fonctionne mieux lorsque vous demandez des données TextMark échantillonnées à des taux élevés.
  2. La fenêtre de dialogue TextMark s'ouvre à un moment approprié si votre fichier de données comporte un grand nombre d'éléments TextMark.
  3. Le nombre maximum d'éléments au sein d'un tableau multi-dimensionnel est désormais de 100 000 000.
  4. Nous prenons désormais en charge les tableaux de longueur nulle dans certains endroits et la commande de script Len() accepte donc désormais un tableau de longueur nulle, sans signaler d'erreur de script.
Corrections
  1. Le compilateur de script donne désormais une erreur " tableau trop grand " au bon endroit.
  2. Un message d'avertissement parasite survenait dans la version 7.11 si vous ajoutiez un canal à la configuration d'échantillonnage puis lanciez un échantillonnage.
02/2013 7.11 Nouveau
  1. Vous pouvez désormais décider d'installer Spike2 dans le dossier Program Files (choix de préférence de Microsoft), au lieu de votre propre choix de dossier. This also changes where we search for the last and default configuration files. Cela modifie également l'emplacement où sont recherchés les fichiers de configuration les plus récents et par défaut.
  2. De nouvelles options permettent de réinitialiser les valeurs de sortie CNA et numérique à des niveaux connus avant et après les données d'échantillonnage. Ces options peuvent être définies globalement dans les préférences du menu Edition ou réglées séparément pour chaque configuration d'échantillonnage. La nouvelle commande de script OutputReset() prend en charge cette fonctionnalité.
  3. La combinaison de touches Ctrl+Maj+A dans une vue de données permet désormais de récupérer tous les curseurs verticaux.
  4. L'espace virtuel peut désormais être désactivé dans les paramètres de l'éditeur.
  5. La taille de clé de vue XY est désormais recalculée en cas de changement de police.
  6. La commande de script FilePath$()a été étendue de façon à retourner le répertoire Spike7 de l'utilisateur actuel (dans Mes documents) ainsi que le répertoire Spike7Shared (dans le dossier Documents) pour tous les utilisateurs.
  7. Il existe un nouvel importateur pour les fichiers Neurologger .hex de NewBehavior GMBH.
  8. Une option permettant d'utiliser les paramètres de format de nombres dans le système d'exploitation pour l'exportation de texte a été ajoutée à la page General des préférences de Spike2. Ceci permet d'utiliser une virgule en tant que séparateur décimal.
  9. Les données de ressources étant désormais enregistrées dans des fichiers XML, nous pouvons augmenter la longueur des expressions de curseur actif (jusqu'à 240 caractères) et les étiquettes définies par l'utilisateur du curseur sont désormais sauvegardées et restaurées sans être tronquées.
Corrections
  1. Le compilateur de script détecte les variables qui sont utilisées dans une fonction ou un process défini par l'utilisateur ou proc avant qu'elles ne soient définies.
  2. Le compilateur de script n'accepte plus halt() comme code valide. Le code correct est halt, sans parenthèses.
  3. Lors de l'exportation des données de forme d'onde vers MATLAB, si les données comportaient des trous, il était possible de rater un trou et les données situées après celui-ci étaient ajoutées aux données situées avant (comme si le trou n'existait pas).
  4. Dans la commande de script FileOpen() utilisée en vues temporelle et de résultat, les ressources étaient toujours lues (que 2 soit ou non ajouté à mode%).
  5. Lorsque vous quittiez le champ d'unités Auto du dialogue Y Range, le champ était toujours réinitialisé sur Off. Il conserve désormais le réglage en cours.
  6. Les documents XY créés par traitement sont désormais ajoutés à la liste des fichiers récemment utilisés lorsqu'ils sont d'abord sauvegardés.
  7. La limite maximale de 52 duplicatas d'un canal de vue de résultat est désormais appliquée, et les étiquettes de numéro de canal pour les duplicatas allant au-delà du numéro 26 utilisent des majuscules (1A, 1B ...), conformément à la documentation.
  8. Le lissage de courbe effectué sur les canaux de marqueur réel tracés sous forme d'histogrammes de taux, de fréquence moyenne ou de fréquence instantanée utilise désormais les données telles qu'elles sont tracées.
  9. Les dialogues créés en utilisant le langage de script sont systématiquement supprimés à la fin de l'exécution du script. Auparavant, ils étaient parfois conservés.
  10. Les documents nouvellement créées ou rouverts étant dérivés d'une vue temporelle par traitement sont systématiquement marqués comme non modifiés.
  11. La réorganisation des chaînes entraîne désormais la mise à jour des dialogues de régions de curseur et de valeurs de curseur.
  12. La fonction FitValue() fonctionne à présent correctement ! Elle intègre par ailleurs un argument supplémentaire permettant de confirmer la réussite ou l'échec de l'opération.
  13. Les commandes Fetch et Position du menu Cursor actualisent désormais les régions et valeurs de curseur lors d'un changement.
  14. Il était possible de crasher Spike2 dans le dialogue de filtre FIR si l'on faisait glisser de façon répétée les bords des filtres multi-bandes vers certaines positions ou en manipulant des filtres avec des bandes à passes multiples ou des bandes atténuées.
Changements
  1. Le compilateur de script a été réécrit de façon à permettre l'extension de la langue. Ceci a permis de corriger quelques anomalies à cause desquelles certains scripts rapportaient auparavant incorrectement des erreurs ou étaient acceptés de façon erronée. Le script est par ailleurs moins exigeant sur la séparation des déclarations par des points-virgules. Il vous permet également de déclarer des tableaux globaux avec une taille définie par une variable.
  2. Le système de fichiers de ressources a été complètement réécrit de façon à utiliser XML, au lieu du format binaire propriétaire qui était précédemment utilisé. Ce changement devrait être transparent, à ceci près que les fichiers contenant des ressources et des configurations ont désormais un x à la fin de leur extension. Par exemple : S2r devient .S2rx et .S2c devient .S2cx. FileSaveAs($ name, 6, ...) peut désormais échouer si vous lisez des ressources anciennes et n'avez pas créé un fichier à échantillonner (pour déclencher la conversion au nouveau format).
  3. Dans les dialogues de forme de pointe, les touches de raccourci pour la lecture avant/arrière ont été modifiées de n et N à P et Q , ceci pour éviter les utilisations accidentelles des touches lorsque b et m sont utilisés pour avancer ou reculer sur des pointes particulières.
  4. Le bouton par défaut du dialogue Reclassify WaveMarks est désormais Cancel. Ce changement a pour but d'éviter les reclassements de données accidentels (dans la mesure où ceux-ci sont destructeurs).
  5. Le mode d'affichage par défaut pour les affichages de trame générés dans le cadre d'une vue de résultat a été modifié et utilise désormais des lignes et non plus des points (afin de faciliter la visualisation).
  6. La taille des points utilisés lorsque vous avez choisi une largeur de données très fine est désormais mise à l'échelle en pixels pour l'écran et en unités de 0,25 points pour une imprimante; auparavant la taille pour l'imprimante était souvent trop faible pour être visible.
  7. Lors de l'impression et de la copie de formes de pointe, la plage de l'axe y correspond désormais à celle qui est affichée dans le dialogue de forme de pointe. Auparavant, nous tentions de mettre le résultat à l'échelle de manière à ce que les limites du modèle correspondent à la zone d'affichage.
09/2012 7.10c Nouveau
  1. La prise en charge du Power3 est inclue.
07/2012 7.10b Corrections
  1. Corrige un bug introduit dans 7.08 qui empêchait d'imposer un crash de Spike2 lorsque la fenêtre Spike Monitor était en cours d'utilisation.
06/2012 7.10a Corrections
  1. La version 7.10a corrige un bug introduit dans la version 7.09, qui empêchait de supprimer le fichier de données de canal n si le canal n+1 comportait des doublons.
  2. Si vous créiez une fenêtre de forme de pointe SSOpen() avec mode% étant nul ou omis, la fenêtre apparaissait puis était cachée, ce qui provoquait un flash gênant.
05/2012 7.10 Nouveau
  1. MemSetItem() accepte l'argument code% comme valeur entière pour les canaux basés sur des marqueurs.
  2. L'utilisation de Ctrl+Alt en faisant un clic-glisser sur des données WaveMark pour sélectionner les éléments et modifier les codes de marqueur fonctionne désormais pour les modes d'affichage déclenché.
  3. Si vous exportez vers un fichier de données Spike2 et si le fichier original contient l'heure de la journée et la date à laquelle l'échantillonnage a commencé, cette information est copiée dans le fichier exporté. Si l'option de décalage temporel est utilisée, cela sera pris en compte.
  4. Les commandes filetime$() et FileDate$() acceptent désormais un décalage temporel optionnel exprimé en secondes, afin de simplifier l'impression l'heure et la date auxquelles un événement est survenu au sein d'un fichier de données.
  5. Le dialogue Resolution de la configuration d'échantillonnage autorise une résolution de 0,1 ms pour toutes les valeurs Microseconds per time. Auparavant, les valeurs de 20 microsecondes ou plus étaient limitées à une résolution de 1 ms.
Corrections
  1. Les courbes lissées ne s'affichaient pas dans une vue XY pour les canaux tracés sous forme d'histogrammes.
  2. Les courbes lissées ne se décalaient pas dans une vue XY de façon à correspondre au décalage de canal.
  3. Après avoir utilisé ChanOrder(n, 0, m) pour surtracer des canaux n et m, ChanOrder (n, 1, m) ne les séparait pas.
  4. Nous écrivons les fichiers (de données) .smr des fichiers dans le plus ancien format compatible avec les données, de manière à ce que les anciennes versions de Spike2 puissent les lire. Une modification apportée par inadvertance à la version 7 de Spike2 empêchait la version 3 de lire des fichiers de données de lecture qui étaient par ailleurs compatibles.
  5. Il est désormais possible d'utiliser le préfixe View(-n). pour résoudre les vues temporelles dupliquées lorsque l'on spécifie le niveau de déclenchement dans le dialogue Memory buffer Import.
  6. Tous les importateurs de données ont été révisés de façon à éviter les messages « Error -100: «Cannot open file » avec Windows 7.
  7. Le conditionneur D360 ne peut pas entrer dans le dialogue de test d'impédance lors de l'échantillonnage. Si cela était permis, Spike2 risquerait alors de ne plus répondre.
  8. Depuis la version 7.07, la mode d'affichage en noir et blanc ne changeait pas les couleurs de données WaveMark.
Changements
  1. Lorsque vous tentez d'extraire une configuration d'échantillonnage à partir d'un fichier de données, la configuration ainsi créée présume désormais que le type 1401 est au minimum un Power1401 mk II. Auparavant, le plus bas dénominateur commun était présumé pour le type 1401, ce qui causait des problèmes lorsque le fichier de données utilisait une unité de temps de base qui n'était pas un nombre entier de microsecondes.
  2. Lors du traitement d'un spectre de puissance au sein d'une vue de résultat, nous faisons désormais se chevaucher les blocs de données analysés à hauteur de la moitié de la taille FFT. Auparavant, les blocs n'étaient pas chevauchés. Cette nouvelle méthode est fondée sur la méthode de Welch, tandis que l'ancienne correspondait à la méthode de Bartlett. Une option dans les préférences du menu Edition permet de continuer à utiliser l'ancienne méthode. Le chevauchement des blocs permet de minimiser la perte de signal due à l'utilisation d'une fonction fenêtre, au détriment de l'augmentation du temps nécessaire pour calculer la puissance.
  3. Auparavant, lors de l'enregistrement des gabarits de forme de pointe sur un fichier de ressources associé à un fichier de données, Spike2 n'appliquait pas de changement s'il n'y avait aucun gabarit à sauvegarder. De fait, si vous supprimiez tous les gabarits, les gabarits précédents reparaissaient la prochaine fois que vous avez utilisiez le fichier de ressources. Depuis la version 7.10, si vous supprimez tous les gabarits sur un canal, le fichier de ressources est mis à jour et, la prochaine fois que vous l'utiliserez, il n'y aura pas de gabarits.
04/12 7.09a Corrections
  1. La version 7.09 autorisait les valeurs de canal virtuel peu élevées dans l'expression de canal virtuel, rendant de fait également possibles mn et 1a, mais nous avions forcé l'expression en majuscules ; de ce fait 1a est devenu 1A et n'a plus fonctionné.
  2. Le bouton Move Away du dialogue Set Position (dialogue SS) ne fonctionnait pas pour tous les curseurs.
  3. Une analyse en composantes principales lancée au sein du système de tri de formes de pointe pouvait faire crasher Spike2 si elle venait à manquer de mémoire.
  4. La mise en ligne de 7.09 du 19/04 comportait des changements apportés aux importateurs de fichiers ASCII, binaires, Heka, DSI, Mindwave & Alpha-Omega visant à éviter des problèmes de chemin de fichier source avec Windows 7.
  5. Les importateurs de fichiers ASCII et binaires gèrent désormais mieux les fréquences d'échantillonnage.
  6. L'importateur Alpha-Omega génère un marqueur de texte qui contient des valeurs lisibles plutôt qu'un simple marqueur.
Changements
  1. Les données de ligne série TextMark permettent de définir tous les codes (il suffit de définir un nombre plus élevé).
  2. Les canaux dupliqués sont désormais triés à côté de leur canal de base, si cela est possible.
01/2012 7.09 Nouveau
  1. Les dialogues de forme de pointe affichent désormais les informations de position de curseur et de taille de gabarit lorsque vous faites glisser les curseurs horizontaux et verticaux ; et il est désormais possible de définir les positions de curseur horizontal en saisissant leurs valeurs ou en copiant les positions de curseur depuis la vue temporelle associée. Vous pouvez désormais associer les curseurs horizontaux à des curseurs de la vue temporelle.
  2. Vous pouvez désormais créer des histogrammes dans une vue XY.
  3. Dans une vue XY, vous pouvez décaler la position d'un canal avec la nouvelle commande de script XYOffset(). Cela vous permet de générer une grille d'histogrammes ou de compenser une pile de canaux afin d'établir des comparaisons.
  4. Les commandes d'information de la famille de filtres IIR retournent désormais une mesure de la stabilité du filtre. Les commandes qui génèrent des filtres IIR retournent désormais 1 si un filtre généré est susceptible d'être instable.
  5. Le programme s2video comporte de nouvelles options de configuration permettant d'améliorer la synchronisation vidéo.
  6. Les commandes interactives permettant de sauvegarder les vues temporelles, de résultat et XY sous forme d'images bitmap peuvent désormais également enregistrer les fichiers aux formats JPEG, PNG et TIFF, en sus des formats BMP. La commande de script FileSaveAs() a été étendue en conséquence.
  7. La commande Channel Image vous permet désormais d'ouvrir des images JPEG, PNG et TIFF (en sus des bitmaps). Vous pouvez également utiliser comme arrière-plan une image copiée sur le presse-papier.
  8. FileSaveAs() peut désormais enregistrer sur disque une image vidéo d'un écran multimédia sous forme de bitmap.
  9. La nouvelle commande MMFrame() donne accès aux listes de temps de trame dans les fenêtres multimédia.
  10. La nouvelle commande MMOffset() vous permet d'obtenir et de définir le décalage temporel entre un fichier AVI au sein d'un fichier multimédia et le fichier de données Spike2.
  11. La commande MMPosition() permet désormais de passer à l'image suivante / précédente.
  12. Vous pouvez désormais définir les numéros de port COM de 1 à 19 dans les dialogues de conditionneur et TextMark, et de 1 à 256 pour les commandes SerialXxxx().
  13. Une expression de canal virtuel peut désormais se référer à un canal virtuel dont le numéro est inférieur à celui du canal créé par l'expression.
  14. Dans le dialogue Active Cursors, si un curseur comporte une chaîne au format défini par l'utilisateur, un message s'affiche pour l'aider à identifier le curseur. Vous pouvez également ouvrir le dialogue Cursor Label sans avoir à quitter la fenêtre de dialogue Active Cursors.
  15. Dans les dialogues pour lesquels vous pouvez choisir les curseurs dans une liste déroulante, si l'un des curseurs comporte une étiquette définie par l'utilisateur, celle-ci apparaîtra sous forme d'une infobulle afin de vous aider à identifier le curseur.
  16. Le système d'exportation MATLAB inclut désormais un dialogue de suivi de la progression avec un bouton d'annulation si l'exportation prend plus de quelques secondes.
  17. Le système d'exportation SON (données Spike2) inclut désormais un dialogue de suivi de la progression avec un bouton d'annulation si l'exportation prend plus de quelques secondes.
  18. Nous sommes désormais en mesure d'importer les fichiers de données TDT .tev et .teq.
Corrections
  1. Dans le dialogue View Trigger, le fait de définir l'action du curseur zéro sur Move de lancer une itération n'itérait pas les curseurs actifs.
  2. Lors des débogages de script, la commande Run to cursor ne fonctionnait pas.
  3. Le fait d'utiliser la commande Close All du menu File avec des vues de résultat ouvertes pouvait provoquer un crash. Toute tentative d'ouverture du même fichier entraînait ensuite un crash jusqu'à ce que le fichier .S2r soit supprimé.
  4. Dans les dialogues de forme d'onde, l'image du bouton Lock template ne changeait pas lorsqu'un gabarit était verrouillé.
  5. En cas d'échantillonnage pratiqué sur un fichier de données volumineux (plusieurs gigaoctets), le fait de faire défiler en arrière pour vérifier les données les plus anciennes pouvait ralentir très fortement les temps d'accès au disque, ce qui pouvait provoquer à terme l'abandon de l'échantillonnage.
  6. Lorsque vous enregistriez une vue temporelle, de résultat ou XY sous forme d'image bitmap, une étiquette de tic supplémentaire pouvait apparaître à l'extrémité gauche de l'axe.
  7. Le résultat des traitements Power in Band pratiqués sur un canal virtuel pouvait être retardé à hauteur d'un échantillon de sortie et pouvait apparaître sous forme discontinue lors des défilements si la fréquence d'échantillonnage de sortie était inférieure à la résolution de fréquence.
  8. Le filtre médian Channel Process pouvait parfois trier les données de manière incorrecte, ce qui conduisait à une valeur incorrecte rapportée pour la médiane.
Changements
  1. Les curseurs actifs en mode d'expression peuvent désormais placer les curseurs au-delà de la fin en cours du fichier lors de l'échantillonnage ou d'une réexécution.
  2. Dans le dialogue Spike shape sorting (tri des formes d'onde), le fait d'utiliser Edit Copy pour copier des informations de gabarit sous forme de texte ne produit plus de lignes vides si aucun gabarit n'est présent.
  3. Le filtre IIR peut définir les caractéristiques de fréquence jusqu'à un millionième de la fréquence d'échantillonnage (soit une précision 100 fois supérieure à auparavant). Le fait de définir des caractéristiques aussi étroites risque toutefois d'entraîner une instabilité du filtre, en particulier pour les ordres de filtrage élevés. Vous devez IMPÉRATIVEMENT vérifier les détails du filtre, notamment sa stabilité, si vous définissez une caractéristique très étroite.
  4. Le support de conditionneur de signal évite désormais d'utiliser le fichier CEDCOND.INI, utilisant plutôt le registre pour stocker des informations permanentes. Ce changement sera rétro-compatible ; nous migrons les paramètres depuis le fichier .INI.
  5. Cette version de Spike2 nécessite Windows 2000 ou une version ultérieure et ne fonctionnera pas avec les versions antérieures.
10/2011 7.08 Nouveau
  1. Ajout de la prise en charge de l'amplificateur Digitimer D360.
  2. Les dialogues interactifs de lissage de courbe incluent désormais la statistique R-carré. La commande de script ChanFit() peut retourner cette valeur.
  3. MemChan(4,1) peut désormais être utilisé pour créer un canal d'événements Level commençant à l'état haut. Vous pouvez également reproduire ce comportement lorsque vous créez un canal d'événement Level à partir d'un dialogue.
  4. Si vous lisez une configuration d'échantillonnage sous un ancien format ne contenant pas d'informations de plage CAN et CNA, un message vous avertit désormais de vérifier la mise à l'échelle du canal. Si l'ancienne configuration était utilisée avec un 1401 avec CAN et CNA à ±10 V et si vous utilisez actuellement un système à ±5 V, la mise à l'échelle nécessitera un ajustement manuel.
  5. Les scripts exécutés dans la barre de script ne sont plus ajoutés à la liste des fichiers récents.
  6. L'enregistrement de la fenêtre de dialogue Draw Mode [mode de tracé] prend désormais en charge les sonogrammes et ajoute un commentaire décrivant le mode de tracé.
  7. Lors d'un débogage de script, vous pouvez désormais passer outre un processus (Proc) ou une fonction (Func) défini par l'utilisateur contenant une commande Yield(). Auparavant, le script s'interrompait sur la déclaration se trouvant après la commande Yield().
  8. La famille de commandes IIRxxx() vous permet désormais de sauvegarder l'état du filtre. Cela permet d'utiliser un même filtre de façon incrémentale sur des flux de données multiples.
  9. ChanList() retourne désormais -1 si une chaîne de spécification de canal contient une erreur de syntaxe.
  10. La commande de séquenceur de sortie CHAN permet désormais l'accès à 8 CNA (elle était auparavant limitée à 4).
  11. Les dialogues de mesure permettent désormais d'accéder aux coefficients de lissage par nom plutôt que par nombre et alignent les unités du résultat sur celles du coefficient.
Corrections
  1. Le dialogue de couleur commence désormais avec la page consacrée aux couleurs primaires de canal ; cela avait été changé par inadvertance dans la version 7.07.
  2. Si vous utilisiez les commandes de script MeasureToXY() ou MeasureToChan(), le fait d'activer les vérifications utilisateur de la position du curseur pouvait empêcher des modifications apportées ultérieurement à une fenêtre.
  3. Les fonctions spectrales de canal virtuel ajoutées à la version 7.07 ne prenaient pas en compte la taille FFT lorsqu'elles invalidaient l'affichage. Si vous utilisiez cette fonction en cours d'échantillonnage, l'affichage n'était pas actualisé lorsque de nouvelles données arrivaient.
  4. La commande de script ProgRun() pouvait faire crasher Spike2 si elle était utilisée plusieurs fois et si un programme précédemment lancé était abandonné.
  5. Dans ChanFitShow(), le fait de régler opt% sur -2 pour retourner la fin de la plage ne fonctionnait pas.
  6. Lors du débogage d'un script, la flèche indiquant l'instruction de script suivante n'était pas cachée lorsque vous appuyiez sur le bouton d'exécution de la barre de débogage.
  7. Il était possible de faire crasher Spike2 en traitant une vue de résultats contenant des données de trame lors d'un tri effectué sur une valeur de variable auxiliaire.
Changements
  1. Si vous utilisez ArrFilt() avec un nombre de coefficients pair (par exemple pour un différenciateur complet), le résultat est désormais retardé d'un demi-échantillon, de façon à reproduire ce qui se passe lors de l'application de filtres FIR sur un canal de données.
  2. L'exportateur MatLab ne saute plus les canaux de données qui ne contiennent aucune donnée. Il exporte désormais le canal avec une longueur nulle.
  3. Les boutons contenant des images dans Spike2 correspondent désormais mieux au thème de bureau en cours (cela est particulièrement évident dans les dialogues WaveMark).
06/2011 7.07 Nouveau
  1. Vous pouvez désormais définir les couleurs de tous les éléments de visualisation de données en tant que couleurs RBV, indépendamment de la palette de couleurs. La palette est toujours disponible comme outil proposant un ensemble pratique de couleurs, mais vous n'êtes pas obligé de l'utiliser.
  2. Nous avons séparé les couleurs du code de marqueur (souvent utilisées pour les formes de pointe) de la table des couleurs et vous pouvez augmenter leur nombre.
  3. Les nouvelles commandes de script permettant de contrôler les couleurs en utilisant les valeurs RBV sont : ColourGet(), ColourSet(), ChanColourGet(), ChanColourSet(), ViewColourGet() et ViewColourSet().
  4. De nouvelles fonctions de canal virtuel permettent de calculer la puissance, le front de fréquence spectral, la fréquence moyenne et la fréquence dominante. Ces fonctions sont particulièrement utiles dans les analyses EEG et EMG.
  5. Les titres d'axe Y se tracent horizontalement lorsque l'axe passe en mode compact en raison d'un manque d'espace vertical.
  6. Vous pouvez définir les titres et les unités pour l'axe Y horizontal. La commande de script YAxisMode() contrôle cette fonctionnalité.
  7. Il existe de nouveaux processus de canal : Fill gaps (« remplissage des trous ») et Skip NaN (« Sauter NaN »).
  8. La fonction Virtual channel Ch(n) permet de convertir la première trace d'un canal WaveMark en une forme d'onde.
  9. Vous pouvez désormais ouvrir des dialogues définis par l'utilisateur au sein d'une fonction de modification de dialogue défini par l'utilisateur. Rien ne vous empêchait de le faire auparavant, mais le résultat n'était pas défini.
  10. La commande de script DlgSlider() ajoute une commande par glisseur vertical ou horizontal à un dialogue défini par l'utilisateur.
  11. Dans un dialogue défini par l'utilisateur, lorsque vous utilisez des unités de dialogue pour positionner des éléments, vous pouvez désormais les positionner par rapport au bord droit de la boîte de dialogue avec une position x négative.
  12. Le mode de tracé Sonogram a été re-codé de manière à le rendre à la fois plus rapide et plus précis.
  13. L'enregistrement de script pour l'ouverture d'un nouveau document d'échantillonnage crée désormais des variables permettant de contenir les poignées des vues supplémentaires qui s'ouvrent pour accommoder la configuration d'échantillonnage.
  14. Nous avons amélioré l'enregistrement de script de nouveaux canaux de mémoire, virtuels et dupliqués lorsque le numéro de canal généré n'est pas fixe.
  15. L'enregistrement de script de la commande Add Items to Memory Buffer (« Ajouter articles à la mémoire tampon ») enregistre désormais toutes les données de valeur et les chaînes de texte ajoutées.
  16. Auparavant, si un métafichier Windows était généré par des points non circulaires, les points risquaient de disparaître si le métafichier était manipulé par des programmes externes, en raison d'un correctif de sécurité Microsoft ayant introduit une « fonctionnalité d'optimisation ». Le tracé des points utilise désormais une autre méthode.
  17. Le tracé de grille en arrière-plan est plus net en mode 3D.
  18. Vous pouvez annuler une modification de police interactive appliquée à une vue temporelle, de résultat ou XY.
  19. La commande de script BetaI() implémente la fonction bêta incomplète. Cela permet un calcul simple du test T de Student, du test F et de la distribution binomiale.
  20. La commande de script Viewlink() peut signaler les processus attachés à la vue temporelle en cours.
  21. Les dialogues Measure to Channel et Measure to XY autorisent la saisie de chaînes plus longues pour l'expression.
  22. Si vous abandonnez un échantillonnage, ou si vous sauvegardez ou exportez un fichier de données par-dessus un ancien fichier portant le même nom, nous tentons de sauvegarder le fichier supprimé dans la corbeille. Cela devrait faciliter la récupération de fichiers en cas de perte accidentelle. Cette fonction est proposée à titre expérimental ; merci de nous informer si elle vous cause des problèmes.
  23. Le système de sécurité d'interface Talker a été révisé de façon à faciliter la connexion des systèmes externes.
  24. Le dialogue Result view Info... contient désormais plus d'informations.
  25. Les fenêtres de débogage de script Windows pour les variables local, global et watch et la pile d'exécution peuvent être positionnées en dehors de la fenêtre de l'application Spike2 et se trouvent systématiquement au-dessus des autres fenêtres.
  26. Dans une vue textuelle, vous pouvez utiliser Alt+Haut et Alt+Bas pour déplacer les lignes de texte sélectionnées vers le haut et le bas.
Corrections
  1. Il n'était pas possible d'annuler l'effet de l'affichage standard sur une image de canal et toutes les modifications effectuées dans le dialogue Show/Hide Channel n'étaient pas annulées.
  2. Si une fenêtre de dialogue définie par l'utilisateur comportait une touche de fonction et si la touche de fonction ouvrait une autre boîte de dialogue puis retournait 0 pour fermer le dialogue d'origine et mettait à jour les éventuels arguments DlgShow ()), la boîte de dialogue d'origine se fermait, mais les arguments n'étaient pas mis à jour.
  3. Dans un dialogue défini par l'utilisateur, le bouton Annuler était pas activé par la touche Echap.
  4. SampleAbort() n'enregistrait pas en tant qu'action de script.
  5. La lecture d'une configuration d'échantillonnage à partir d'un fichier de données ignorait les titres et les commentaires des canaux de forme d'onde.
  6. Dans les dialogues d'axe X ou Y, si vous régliez les subdivisions de tic sur la valeur maximale (25), celle-ci était ignorée.
  7. Dans les versions 7.05 et 7.06, si vous définissiez une étiquette pour un curseur horizontal qui incluait n% pour le numéro de curseur, le nombre affiché est trop grand de 1.
  8. Le fait d'utiliser MaxTime() sur un canal virtuel dérivé d'un canal RealMark pouvait provoquer un crash.
  9. La fonction LastTime(), lorsqu'elle était utilisée sur un canal virtuel utilisant les expressions RM, RMC, IF ou IFC, présumait que les données RealMark et de fréquence instantanée ne comportaient aucun trou.
  10. Des pépins de dessin se produisaient lorsque des défilements sur le côté de données Level Event étaient réalisés avec un fort grossissement.
  11. Les rampes de séquenceur graphique ne produisaient pas suffisamment de chiffres significatifs pour l'incrément par tic.
  12. Si les commandes de script ChanShow() et ChanHide() étaient utilisées avec des arguments multiples, certains types de spécification (par exemple une liste de canaux sous forme de chaîne) réinitialisaient la liste avant d'ajouter leurs canaux.
  13. Si une fenêtre de script était active alors qu'un script était exécuté et si l'utilisateur tapait Ctrl+Pause pour annuler une longue opération de tracé, ETX (caractère 3) pouvait apparaître dans la fenêtre de script.
  14. La documentation (en ligne et imprimée) n'incluait pas la fonction de script FitSigmoid().
  15. L'affichage d'une image d'arrière-plan de canal de grande taille n'était pas toujours correct.
  16. Les caractères illégaux dans un script (par exemple : i%! = 1) étaient détectés par le compilateur, mais le caractère fautif (! dans ce cas) n'était pas correctement identifié.
  17. Le compilateur de script ne signalait pas une barre verticale comme un caractère illégal dans une expression.
  18. Dans le dialogue Process Settings, si vous changiez uniquement le nombre de canaux dans une vue de résultat, le premier canal de vue de résultat conservait le contenu précédent.
Changements
  1. Dans la version 7.06, le menu New Result View dressait la liste des commandes dans l'ordre inverse (par rapport à toutes les versions précédentes). L'ordre initial a été rétabli.
  2. L'importateur de fichiers passe maintenant au format « gros fichier » si le nouveau fichier de données est estimé à 1 Go ou plus. La limite était auparavant fixée à près de 2 Go mais cela créait des problèmes si la taille était sous-estimée.
  3. Le modèle de couleur Spike2 est passé d'un système à base de palette (toutes les couleurs étant spécifiées par un index sur une palette) à un modèle de couleur RVB (toutes les couleurs étant spécifiées par des combinaisons rouge/vert/bleu). Les commandes de script : Colour(), ChanColour(), ViewColour(), XYColour(), PaletteGet() and PaletteSet() utilisent l'ancien modèle et sont désormais obsolètes, mais il n'est pas prévu de les supprimer.
  4. La longueur maximale d'une ligne d'entrée de séquenceur de sortie a été portée de 100 à 256 caractères. Si vous créez des lignes accompagnées d'un long commentaire, la séquence ne sera pas acceptée par les anciennes versions de Spike2.
  5. Les fenêtres de débogage de script sont désormais indépendantes de la fenêtre d'application et ne prennent plus en charge l'impression à partir du menu principal. Pour imprimer une fenêtre de débogage, sélectionnez tout et copiez dans le presse-papier, collez dans la fenêtre de log, puis imprimez.
02/2011 7.06 Nouveau
  1. Les canaux Time, Result et XY peuvent désormais avoir une image bitmap en arrière-plan. Cela sera principalement utile avec les vues XY (par exemple dans le cadre d'expériences de captation de mouvements). Les images peuvent être contrôlées de manière interactive à partir de la commande Channel Image du menu View ou de la nouvelle commande de script ChanImage().
  2. Dans un fichier texte, la recherche d'expression régulière autorise désormais ? comme signifiant 0 ou 1 fois pour le caractère précédent.
  3. Pour identifier l'événement en cours, la fenêtre de clustering fait désormais clignoter un point circulaire si des points circulaires sont sélectionnés. Auparavant, elle utilisait toujours un point carré.
  4. Vous pouvez désormais copier une position de curseur horizontal sans unités depuis le menu contextuel s'affichant en cliquant du bouton droit de la souris. La copie effectuée avec des unités reflète désormais les options de mise à l'échelle des unités définies pour l'axe Y.
  5. Vous pouvez désormais lancer l'axe X d'une vue XY de droite à gauche. Ce comportement peut être bloqué sur un glissement d'axe dans l'option Edit menu Preferences.
  6. Des données supplémentaires sont affichées dans la page de résultats du dialogue de lissage pour les lissages sigmoïdes (champs Range et Slope50) et sinusoïdaux (champ de fréquence). Une estimation du sigma pour les nouveaux champs est donnée pour les champs de plage et de fréquence.
  7. SampleSeqVar() autorise désormais les nombres variables jusqu'à 256 (le 1401plus étant limité à 64).
  8. Les canaux virtuels autorisent désormais Ch(n), n étant un canal d'événement de niveau. La forme d'onde générée est 1 si l'événement est élevé et 0 s'il est faible.
  9. Le compilateur de scripts et le système d'exécution ont été révisés et les opérations de script s'exécutent désormais jusqu'à deux fois plus rapidement que précédemment. Cela ne signifie toutefois pas une réduction de moitié du temps d'exécution des scripts ; cela étant dominé par le temps nécessaire pour exécuter les commandes intégrées.
  10. Lorsque vous créez un curseur horizontal de manière interactive, les curseurs s'espacent désormais sur l'ensemble du premier canal visible comportant un axe y. Auparavant, ils étaient tous placés à mi-chemin de l'axe y.
  11. Vous pouvez utiliser les raccourcis clavier Alt+1 à Alt+9 pour rechercher ou créer un curseur horizontal n.
  12. La commande ScriptRun() offre une nouvelle option (sous la forme d'un fanion) permettant de conserver des scripts chargés en mémoire.
  13. L'importateur de fichiers Heka a été étendu de manière à prendre en charge les anciens formats de fichier de données issues d'ordinateurs Apple Macintosh. L'importateur Heka transfère désormais l'heure de création du fichier (le mode d'affichage de l'heure de Spike2 est pris en charge).
  14. L'importateur DSI prend désormais en charge les fichiers de données ayant des extensions à 4 caractères.
  15. L'importateur Alpha Omega importe désormais des données WaveMark issues d'un ancien format.
Corrections
  1. Si la fenêtre de clustering était configurée de façon à utiliser des dégradés de couleur et à afficher des points de tailles variables et si les données sources n'avaient pas de dimension z, alors aucun point n'était visible.
  2. Le fait d'ouvrir le dialogue d'analyse PCA pouvait faire crasher Spike2, selon l'utilisation qui avait précédemment faite de ce dialogue.
  3. Le changement de titre de canal à partir du dialogue Talker fonctionne désormais.
  4. Dans certains dialogues Process, les champs désactivés étaient cochés, ce qui pouvait provoquer le rejet de paramètres pourtant corrects lors des traitements de mesures appliquées à une vue de canal ou vue XY.
  5. La commande de script ChanSearch() lançait une recherche arrière si sT et eT étaient réglés sur la même valeur. Désormais, elle ne fait rien si ces valeurs sont les mêmes.
  6. Il était possible de suspendre Spike2 si vous utilisiez un canal virtuel pour convertir des données RealMark en une forme d'onde en utilisant les commandes Rm ou Rmc.
  7. Si une vue temporelle n'affichait des canaux qu'en mode Overdraw WM, les données n'étaient pas correctement actualisées lors des défilements de vue.
  8. Les commandes de script ChanProcessClear() et ChanProcessClear(-1) servant à éliminer les éventuels traitements de canal de tous les canaux n'effaçaient pas l'indicateur de canal modifié dans les numéros de canal.
  9. Il était possible d'obtenir des messages Could not open Clipboard (Impossible d'ouvrir le presse-papiers) lorsqu'une boucle de script était écrite de façon répétée sur le presse-papiers. Cela peut être dû au fait que la précédente opération effectuée sur le presse-papiers est toujours en cours d'exécution sur un autre fil d'exécution. Si le presse-papiers ne peut plus être ouvert, notre fil est désormais suspendu pendant quelques millisecondes, puis l'opération est recommencée jusqu'à 10 fois avant qu'un message d'erreur soit affiché.
  10. Dans le dialogue de séquenceur graphique, le bouton Write as text sequence ne faisait rien si vous veniez juste de passer en mode graphique.
  11. Lors du débogage d'un script avec un fichier#include, si vous tentiez d'atteindre le curseur de texte dans un fichier inclus, vous arriviez sur le curseur texte du fichier d'origine.
  12. L'importateur EDF prend désormais correctement en charge les dates de manière à permettre le mode d'affichage de l'heure.
Changements
  1. L'option Clear Graphical Editor autorise désormais les clés associées à toutes les sections.
  2. La commande de menu Cursor permettant d'aller chercher un curseur horizontal place désormais toujours celui-ci sur le premier canal de données visible comportant un axe y, de manière à refléter les nouvelles commandes clavier Alt+n. Auparavant, le curseur horizontal était déplacé sur l'axe vertical du canal auquel il était attaché, à moins qu'il ne fut caché auquel cas il était déplacé vers le premier canal visible comportant un axe y.
10/2010 7.05 Nouveau
  1. Vous pouvez désormais produire en sortie des sinusoïdales et rampes sur jusqu'à 8 CNA avec un Power1401 mk I (comme sur le Power1401 mk II).
  2. La valeur retournée dans la commande de script FileNew() dispose d'un nouveau code d'erreur pour " 1401 incapable d'échantillonner cette configuration ".
  3. Les boutons fléchés des dialogues définis par l'utilisateur se fondent désormais plus élégamment avec les champs avec lesquels ils sont associés.
  4. L'éditeur graphique de séquenceur de sortie génèrera un code pour une section si seulement une clé est définie ; auparavant, il fallait également définir une sortie.
  5. Les canaux surtracés tracent le numéro de canal en utilisant la couleur principale du canal (si celle-ci a été définie). Cela pourra vous aider à départager les canaux multiples surtracés.
  6. Nouvelle fonction de script ZeroFind() permettant de trouver le zéro d'une fonction définie par l'utilisateur.
  7. L'importateur de fichiers Alpha Omega peut désormais lire les anciens formats de données d'événement.
  8. Les fichiers Biopac version 4 fichiers peuvent désormais être importés.
  9. L'importateur Delsys peut désormais lire les fichiers EMG version 4.
  10. L'importateur Heka peut désormais lire des données continues sans interruption.
Corrections
  1. Les marqueurs Timing Fault dans l'éditeur graphique de séquenceur de sortie n'étaient pas toujours retracés lorsque le texte était modifié dans le dialogue.
  2. Lors de la création d'une vue de résultat, si vous définissiez une liste de canal source de 3,801,802, 801 et 802 étant les canaux 3a et 3b, cela était traduit en interne en 3..3b, puis étendu à tous les canaux compris entre 3 et 802. Cela générait une liste de canaux inattendue dans la vue de résultat.
  3. L'option de réglage automatique des unités de l'axe Y est désormais mémorisée à la fermeture d'un fichier de données.
  4. En mode de tracé Aero (Vista et Windows 7), les curseurs horizontaux utilisés pendant l'échantillonnage laissaient une ‘'poussière'' de pixel derrière lorsqu'on les faisait glisser.
  5. Si vous tentiez d'utiliser la commande de positionnement de curseur horizontal pour les curseurs 4 et 5, le mauvais dialogue était ouvert.
  6. La valeur retournée par la commande de script FileNew()pour "échantillonnage annulé par l'utilisateur" était la même que pour " aucun 1401 disponible ".
  7. Les dialogues définis par l'utilisateur contenant uniquement des boutons n'étaient pas d'une hauteur suffisante.
  8. Les valeurs de ‘'debounce'' illégales pour les canaux non-événementiels pouvaient entraîner la génération de valeurs ‘'hors de plage'' permanentes dans le dialogue de configuration d'échantillonnage.
  9. La commande de script MinMax() pouvait s'interrompre si elle était utilisée sur un canal d'événement pour trouver les intervalles minimum et maximum lorsque la plage temporelle sélectionnée comportait plus de 8000 temps d'événement.
  10. La variante de commande MemChan() comportant deux arguments pour créer un canal basé sur un autre canal ne copiait pas les unités de canal pour les canaux de forme d'onde, RealWave ou WaveMark.
  11. Lorsqu'une liste de canaux était passée dans un tableau avec SetAverage(), SetPower() ou SetWaveCrl(), le système ne vérifiait pas si tous les canaux étaient bien associés à la même fréquence d'échantillonnage.
  12. En mode de surtracé 3D, lorsque l'espace de l'axe X pour l'effet 3D n'était pas 0, la section située à droite de l'axe X n'était pas remplie.
  13. Si vous définissiez un échantillonnage pour Power1401 ou un Micro1401 mk II ou -3 de manière à ce que la procédure nécessite l'optimisation de canal fictif, puis échantillonniez avec le micro1401 d'origine, les fréquences d'échantillonnage étaient incorrectes pour certains canaux de forme d'onde. Désormais, il vous est demandé d'ajuster la configuration d'échantillonnage.
  14. Dans la version 7.04, nous avons modifié par inadvertance le dialogue Edit WaveMark de telle sorte qu'est toujours ouvert avec Track Cursor 0 activé.
  15. Si un facteur d'échelle de canal était défini sur une valeur très élevée (1e37, par exemple), la commande Copy As Text pouvait faire crasher Spike2.
  16. Le dialogue d'information de fichier émettait un avertissement si un commentaire comportait plus de 71 caractères ; la limite aurait dû être de 79 caractères.
  17. Un échec de connexion Talker génère désormais un message de log plus utile si le Talker est déjà connecté.
  18. Vous n'êtes pas autorisé à oublier un Talker qui est déjà connecté.
  19. L'utilisation du dialogue Talker de configuration d'échantillonnage pour modifier le titre de canal fonctionne désormais.
  20. Le menu contextuel pour les curseurs horizontaux propose une option permettant de copier la position du curseur sans les unités.
  21. La copie de la position de curseur horizontal avec les unités prend désormais en compte les unités SI éventuellement remises à l'échelle dans l'axe Y.
Changements
  1. Dans les vue XY, nous avons supprimé le code qui limitait les coordonnées de ligne au maximum pour les systèmes Windows 9x (Spike2 ne supportant plus ces systèmes d'exploitation). Cela vous permet de faire un zoom plus important avant que les lignes ne cessent d'être tracées ; nous ne pensons pas que cela cause de problèmes, mais n'hésitez pas à nous en informer si cela était le cas.
  2. Les importateurs de fichiers ASCII et Binary ont modifié les noms des fichiers utilisés pour sauvegarder les paramètres d'importation.
07/2010 7.04 Nouveau
  1. Spike2 peut désormais échantillonner des données à partir de Talkers. Un Talker est un module logiciel qui assure l'interface entre un dispositif de capture de données arbitraires et Spike2.
  2. Si vous échantillonnez des données WaveMark avec un Power1401, un Power1401 mk II ou un Micro1401-3, vous pouvez désormais rejeter les pointes qui excèdent une certaine limite d'amplitude. Une paire supplémentaire (optionnelle) de curseurs horizontaux vous permet de définir les limites.
  3. L'option debounce (anti-rebond) pour les canaux Marker prend désormais en compte le code marqueur. Vous pouvez également définir une valeur anti-rebond négative pour les canaux d'événement et de marqueur afin de préserver les événements simultanés en leur attribuant des temps décalés d'un tic d'horloge.
  4. Il existe de nouvelles commandes de script PlayWavePoints() et PlayWaveKey2$() qui facilitent l'utilisation d'une forme d'onde arbitraire pour des formes d'onde de longueur différentes.
  5. Il existe de nouveaux spécificateurs de temps (%T) et de date (%D) dans l'onglet Automation du dialogue Sampling Configuration.
  6. La commande de script ChanOrder() peut désormais retourner des listes de canaux par ordre d'écran.
  7. La nouvelle commande de script CursorOpen() ouvre les dialogues Cursor Regions et Curseur Values.
  8. L'axe Y émet moins de scintillements lors des redimensionnements de vues de temps, résultat ou XY.
  9. Le dialogue Clustering est plus facile à utiliser. De nouveaux boutons de barre d'outils ont été ajoutés et les événements affichés dans l'histogramme d'intervalle associé peuvent être limités à ceux étant situés dans l'ellipse ou la forme sélectionnée par l'utilisateur.
  10. Les raccourcis de dialogue Clustering Ctrl+A (mise à l'échelle automatique), Ctrl+Q (échelles égales) et Ctrl+R (remise à l'échelle) ont également A, Q et R comme alternatives.
  11. Le dialogue Clustering vous permet d'utiliser les temps d'événement comme la valeur d'axe Z dans tous les modes d'analyse.
  12. L'affichage du dialogue Clustering autorise désormais une taille de point 0, c'est-à-dire la plus petite possible (1 pixel).
  13. Dans le dialogue Clustering, si des intervalles courts sont affichés, le fait de cliquer près d'une flèche localisera l'événement qui ouvre l'intervalle.
  14. Les canaux dans un histogramme d'intervalle lié à un dialogue Clustering sont désormais cachés lorsque le code correspondant est caché dans le dialogue de cluster si la case Track class and time range changes est cochée. L'histogramme d'intervalle affiche désormais l'axe X en millisecondes.
  15. La commande Copy As Text du dialogue Clustering peut désormais inclure les informations de résumé de cluster.
  16. Les avertissements et messages d'erreur de l'interface 1401 ou de Talkers sont désormais consignés dans un journal pendant l'échantillonnage afin d'aider le diagnostic des problèmes.
  17. Il existe de nouvelles commandes de script Trim(), TrimLeft() et TrimRight() permettant de retirer le blanc et des caractères définis par l'utilisateur du début et de la fin des chaînes.
  18. Les commandes de script SSButton(), SSTempInfo() prennent désormais en charge l'analyse de collision de pointes.
  19. Les nouvelles commandes de script SSColArea(), SSColApply() et SSColInfo() prennent en charge l'analyse de collision.
  20. L'éditeur de script et l'éditeur de séquence de sortie mettent désormais en surbrillance les accolades appariées et marquent les accolades non appariées lorsque le curseur de texte est proche d'elles.
  21. Lors des débogages, les affichages de variables globales et locales et la pile d'appels sont plus rapides et prennent en charge les recherches de texte d'habillage.
  22. Pour les débogages, une nouvelle fenêtre Watch affiche la valeur des variables sélectionnées dans les fenêtres Globals et Locals.
  23. Vous pouvez désormais copier les vues Time, Result et XY sur le presse-papier sous forme de bitmaps, cela même si elles sont situées hors-écran ou sont minimisées. Auparavant, les zones qui n'étaient pas visibles à l'écran étaient en noir dans le bitmap.
  24. Il existe désormais des raccourcis clavier pour Sample Start/Stop (Ctrl+Alt+S), Sample Reset (Ctrl+Alt+R), Sample Abort (Ctrl+Alt+A) et Toggle Writing to disk (Shift+Ctrl+W). Cela permet d'utiliser un clavier pour contrôler l'échantillonnage à distance. Cela fait suite à une demande récemment émise par un utilisateur. Les combinaisons de touches sont délibérément alambiquées de façon à empêcher toute activation accidentelle.
  25. Il existe une nouvelle option Preferences dans le menu Edit (dans l'onglet Sampling) visant à empêcher que les barres d'outils d'échantillonnage deviennent automatiquement visibles lorsque vous ouvrez un fichier pour échantillonnage.
  26. L'importateur de fichiers Neuralynx inclut désormais les codes de canaux de données WaveMark.
  27. L'importateur de fichiers binaires sauvegarde la dernière configuration d'importation utilisée en tant que BinLast.bib dans le dossier import. Si Bin_Def.bib existe, il sera toujours utilisé, sinon c'est BinLast.bib qui est utilisé.
  28. FilePath$() peut désormais être utilisé pour obtenir des chemins vers certains des dossiers système de l'utilisateur.
  29. Durant l'échantillonnage, la dernière configuration utilisée last.s2c, enregistrée à la fin de l'échantillonnage, est désormais sauvegardée avant que la vue ne soit redimensionnée pour afficher les données disponibles. Cela préserve la largeur affichée au cas où l'échantillonnage n'atteindrait pas la fin de la fenêtre de visualisation.
  30. MaxTime(chan%), chan% étant un canal virtuel, retourne désormais le temps du dernier point de forme d'onde sur le canal virtuel ; auparavant, il retournait systématiquement 0.
Corrections
  1. Lorsqu'un script était en cours d'exécution, un utilisateur pouvait utiliser les commandes de menu Edit WaveMark, New WaveMark, New NTrode, Spike monitor, Cursor Regions, Cursor Values et Multimedia quelles que soient les actions autorisées. Désormais, le menu approprié et la possibilité de modifier la fenêtre en cours doivent tous deux être activés pour pouvoir utiliser ces commandes de menu.
  2. Les dialogues (dialogue X Axis Range, par exemple) pour lesquels les temps étaient acceptés au format hh:mm:ss n'acceptaient pas les formats exponentiels pour les nombres, comme par exemple 1e2 pour 100 secondes.
  3. Le dialogue X Axis Range vous permettait de définir un axe logarithmique lorsque la plage de visualisation en cours était entièrement négative. De la même manière, le fait de définir des axes logarithmiques à partir du script avec un axe négatif pouvait causer des problèmes. Désormais, si l'axe x est entièrement négatif, les demandes d'axe logarithmique sont ignorées. Si l'intervalle en cours est négatif, le fait de passer en mode log change la plage de l'axe de façon à ce que la visualisation soit lisible et compréhensible.
  4. Lorsque le séquenceur de sortie est utilisé dans toutes les interfaces 1401 à l'exception du 1401plus, la sortie Clock du panneau avant générait un cycle dont la période était incorrecte (étant en général trop courte) à chaque fois qu'il était ordonné à la séquence de sauter vers un nouvel emplacement.
  5. La commande de script Time$() n'utilisait pas correctement les paramètres système d'horloge 12/24 heures.
  6. Si vous modifiiez la largeur du stylo de l'axe dans l'option Preferences du menu Edit, puis ouvriez une vue temporelle, résultat ou XY ayant précédemment été utilisée avec une largeur de stylo différente, le premier affichage de curseur pouvait parfois utiliser une largeur erronée, ce qui générait des curseurs 'fantôme' à l'écran si les curseurs étaient déplacés.
  7. Les couleurs de remplissage des histogrammes définies pour un INTH créé à partir de la fenêtre Clustering ne correspondaient pas aux couleurs des grappes.
  8. Lorsqu'un canal virtuel était converti en une forme d'onde, les données réelles étaient tronquées sur la base des valeurs entières sous-jacentes. Désormais, elles sont arrondies à la valeur entière la plus proche, ce qui est plus précis.
  9. Si une visualisation de grappe était réglée sur une taille de point variable, ce comportement n'était pas restauré lors de la prochaine utilisation du dialogue.
  10. Les comptages d'événements dans l'ellipse sélectionnée ou la forme définie par l'utilisateur dans la fenêtre de mise en grappe sont désormais actualisés si la plage de temps est modifiée.
  11. Si une configuration d'échantillonnage entraîne la création d'une vue de résultat qui était située hors de l'écran, l'application pouvait avoir un comportement très étrange car toute l'activité passive était dévouée en continu au fait de ne pas tracer la vue hors-écran.
  12. Lorsque vous exportiez un canal virtuel vers un fichier MatLab, il pouvait arriver qu'un point de moins que ce qui avait été demandé soit écrit au début du fichier ou juste après un trou dans l'un des canaux utilisés pour créer le canal virtuel.
  13. Si vous utilisiez un trou maximal avec les commandes de canal virtuel RM, RMC, SI ou IFC, les points situés après un trou n'étaient pas toujours affichés.
  14. Il était possible de crasher Spike2 en tentant d'ouvrir une vue de résultat avec un fichier qui n'était pas une vue de résultat ou était corrompu.
  15. Dans les fichiers de données volumineux, les fonctions Event correlations, PSTH analysis et Phase analysis pouvaient prendre un certain temps lorsque les événements étaient en faibles nombres par rapport aux temps de déclenchement, notamment lorsque les événements utilisaient un Filter marker et qu'une large proportion des événements étaient supprimés du fait du filtrage.
  16. La documentation pour la commande DrawMode() ne mentionnait pas la nécessité de régler le paramètre mode% sur -16 pour retourner as% ; cela a été ajouté sur la version 7.01.
  17. Si vous créiez une étiquette dupliquée dans un fichier de séquenceur de sortie, le message d'erreur ne permettait pas de localiser le problème. La ligne défectueuse est désormais mise en surbrillance et un message d'erreur utile est affiché.
  18. Dans la version 7.03, un canal WaveMark (forme de pointe) tracé en mode WaveMark pouvait être tracé indéfiniment si un volume important de données étaient affichées et si le canal mettait longtemps à les tracer.
  19. L'exécution d'une analyse Principal Component avec une pointe unique dans la plage de temps considérée pouvait faire crasher Spike2.
Changements
  1. Les images tramées de vue de résultat sont désormais optimisées de manière à afficher toutes les trames, cela même si elles ne contiennent aucune donnée. Auparavant, l'optimisation de l'axe Y n'incluait que les trames comportant des événements visibles. Les commandes de script qui retournent les valeurs maximale et minimale de l'axe Y pour un canal en mode trame de points incluent également toutes les trames.
  2. Lors des tracés, nous vérifions désormais dans un plus grand nombre d'endroits que les éléments sont visibles par rapport à la couleur de fond utilisée. La couleur de remplacement utilisée en cas de contraste insuffisant est désormais plus proche de l'original ; auparavant il s'agissait toujours d'une teinte de gris.
03/2010 7.03 Nouveau
  1. Le nombre maximal de curseurs horizontaux au sein d'une vue a été porté de 4 à 9.
  2. Vous pouvez désormais produire des sinusoïdes et rampes en sortie sur jusqu'à 8 CNA avec un Power1401 mk II.
  3. Avec un Power1401 ou un Power1401 mk II, la sortie de forme d'onde arbitraire et la sortie de forme d'onde hors ligne peuvent utiliser jusqu'à 8 CNA (jusqu'à 4 pouvant être utilisées en même temps).
  4. La nouvelle commande de script Modified() permet d'obtenir et de définir l'état des vues modifié et en lecture seule.
  5. Pour le positionnement de l'application ou des dialogues, nous tâchons désormais d'éviter les collisions avec la barre des tâches système.
  6. Pour l'ouverture du dialogue Cursor Regions, le mode de mesure utilisé est désormais le dernier mode défini dans la session en cours.
  7. Les actualisations d'écran pour une région comportant des bords arrondis sont plus rapides ; le fait de tracer des volumes de données très importants est par ailleurs moins susceptible d'entraîner une défaillance du programme de type "Not responding".
  8. EditPaste() peut désormais placer le texte du presse-papier sur une variable.
  9. Vous pouvez désormais annuler la largeur par défaut du stylo utilisé pour le tracé des données de canal en vue de résultat et temporelle, cela à partir d'un dialogue interactif et du langage de script.
  10. Quel que soit le type de vue, les axes X comportant des unités de secondes ("s" ou "seconds") peuvent désormais utiliser un affichage en millisecondes. Cela est uniquement utile à des fins de commodité d'affichage, toutes les valeurs internes restent exprimées dans les unités d'origine (secondes). La commande de script XAxeStyle() a été étendue en conséquence.
  11. Les axes X et Y peuvent être configurés de façon à ce que leurs unités soient automatiquement mises à l'échelle à des fins de lisibilité.
  12. Le dialogue dédié à l'étendue de l'axe Y (Y Axis Range) accepte une liste de canaux et peut appliquer des étendues de canal correspondant aux unités du canal.
  13. Les dialogues de configuration Process vous permettent de définir les valeurs des largeurs et des décalages en millisecondes, cela en ajoutant ms à un nombre (par exemple : 100ms). Les dialogues vérifient désormais le contenu des champs au fur et à mesure de la saisie des nombres et désactivent le bouton New ou Change si un champ est invalide.
Corrections
  1. Les images tramées de vue de résultat n'optimisaient pas correctement l'axe Y si l'axe X n'était pas affiché dans son intégralité.
  2. Les images tramées de vue de résultat pour lesquelles l'axe X incluait des valeurs négatives ne s'affichaient pas correctement si l'axe X était modifié en mode log.
  3. Les messages d'erreur de l'éditeur de séquence graphique ont été corrigés pour les impulsions très proches du début d'un segment.
  4. Il était possible d'écrire au-delà de la taille maximale autorisée pour un fichier dans certaines situations, ce qui empêchait d'ouvrir certains fichiers de données dans Spike2.
  5. La commande de script Error$() produit des résultats plus utiles, utilisant les codes d'erreur du système de classement SON.
  6. ChanSave() et MemSave() retournent des codes d'erreur négatifs (conformément à la documentation) pour les problèmes de système de fichier.
  7. La valeur (en pourcentage) d'activité du 1401 rapportée dans la barre Sample Status était incorrecte, en particulier lorsqu'un canal WaveMark associé à une fréquence d'échantillonnage peu élevée était utilisé.
  8. Après une commande d'impression de l'écran, le contenu des vues Time, Result et XY 'oubliait' sa position jusqu'à ce que les vues soient redimensionnées.
  9. Les canaux imprimés en mode Overdraw WM pouvaient présenter des événements différents de ceux étant affichés à l'écran, notamment lorsque la fonction Print Screen (impression de l'écran) était utilisée.
  10. Dans les impressions de vue de données, la couleur de fond ne remplissait pas l'intégralité de l'arrière-plan.
  11. En mode d'affichage déclenché, lorsque l'option Zero x axis at trigger est cochée, les curseurs verticaux qui indiquent une position correspondent désormais à l'axe X.
  12. Le débogueur de script affichait des tableaux globaux redimensionnés en utilisant leurs dimensions d'origine.
  13. Les filtres numériques FIR et IIR ne rapportaient pas d'erreur si le système venait à manquer de mémoire durant un filtrage effectué vers un canal de mémoire.
  14. Si vous cliquiez sur le bouton [X] du coin supérieur droit des fenêtres d'application alors qu'un document modifié était ouvert, puis cliquiez sur Cancel lorsqu'il vous était proposé de sauvegarder le document, Spike2 fermait certaines fonctionnalités mais continuait à tourner, ce qui provoquait certains effets étranges (la barre Evaluate n'était par exemple plus disponible).
  15. L'importateur binaire obtient désormais une mise à l'échelle correcte pour les entrées de données à virgule flottante double précision.
  16. L'importateur ASCII (texte) peut désormais importer un fichier comportant des trous.
  17. L'importateur DSI peut désormais importer un fichier comportant des extensions de nom de fichier à 4 caractères.
  18. L'importateur de fichiers Codas détecte désormais les fichiers d'entrée comportant des données compactées.
  19. L'importateur Igor a été étendu de manière à importer les fichiers compactés sauvegardés en tant que doubles.
  20. L'importateur Alpha-Omega détecte désormais correctement la fin d'un fichier lors de la lecture d'événements (marqueurs) auxquels aucune donnée n'est attachée.
  21. L'importateur Heka a été étendu de manière à accepter un ancien type de fichier de données.
Changements
  1. Le dialogue Channel Information n'utilise plus Close comme le bouton par défaut ; en effet, si vous modifiiez une valeur, puis utilisiez la touche Enter, le dialogue se fermait sans avoir enregistré votre modification. Le bouton par défaut est désormais OK.
  2. Lorsque des marqueurs verticaux sont tracés sous les données, ils sont désormais placés par dessus les quadrillages éventuellement dessinées ou la couleur de fond des canaux.
  3. La barre grise qui sépare les données Overdraw WM des autres canaux a été remplacée par une barre hachurée. La hauteur de cette barre est désormais mise à l'échelle en fonction de la taille de la police de caractères ; elle s'imprime par ailleurs correctement. La barre ne traverse plus la zone utilisée par le titre du canal.
11/2009 7.02 Nouveau
  1. Le redimensionnement des vues Time ou Result comportant un grand nombre de canaux est désormais beaucoup plus rapide.
  2. Nous avons accéléré les scripts qui manipulent de grands nombres de canaux de vue temporelle ou de résultat. Si vous travaillez avec un grand nombre de canaux, cela peut se traduire par des gains de temps considérables,
  3. Vous pouvez désormais créer de nouveaux dossiers en plus de sélectionner des dossiers existants dans les Preferences du menu Edit et dans les dialogues Sampling Configuration.
  4. La commande de script FilePathSet() vous permet de créer de nouveaux dossiers de façon interactive.
  5. L'éditeur de texte permet désormais de déplacer le caret dans l'espace virtuel (espace vide situé au-delà du dernier caractère d'une ligne). Cela n'aura aucun effet sauf si vous tapez au clavier, auquel cas le nouveau texte sera ajouté au niveau de la position du caret (avec mise à la ligne grâce à des espaces). L'éditeur permet également d'effectuer des sélections multiples avec la souris (maintenez enfoncée la touche Ctrl, puis cliquez et faites glisser).
  6. La commande de script DebugList() dispose de nouvelles options permettant de générer des statistiques d'utilisation pour les commandes de script intégrées (à des fins d'aide au déboguage et à l'optimisation des scripts).
  7. La résolution temporelle de la commande de script Seconds() est désormais d'1 milliseconde sur la plupart des systèmes (elle était auparavant d'environ 10 millisecondes au mieux). Il existe un mode haute résolution optionnel, assorti de certaines limites, dont la résolution est supérieure à 1 microseconde.
  8. Dans l'éditeur de séquence graphique, le nombre d'impulsions maximal dans un train d'impulsions a été porté de 100 à 400.
  9. La commande Ctrl+Alt+clic de souris utilisée pour sélectionner les éléments WaveMark en mode Overdraw WM a été étendue de façon à inclure les modes de tracé WaveMark, Waveform et Cubic Spline.
  10. L'avertissement " Slow update " affiché dans la barre de titre d'une fenêtre (qui vise à vous rappeler que vous pouvez utiliser la commande Ctrl+Break pour interrompre le tracé) s'affiche désormais si une actualisation d'écran prend plus d'une seconde.
  11. L'analyse de spectre de puissance et la commande de script SetPower() autorisent désormais les tailles de bloc TFR pouvant atteindre 262 144 points. 1
  12. Il existe quatre nouvelles mesures dans le dialogue Cluster on Measurements.
  13. Vous pouvez désormais contrôler l'affichage des lignes de quadrillage x et y de façon indépendante par l'intermédiaire du dialogue Show Hide Channel ou de la commande de script Grid().
  14. La sortie de forme d'onde arbitraire du Power1401 mk II et du Micro1401-3 tire désormais parti d'une mise à jour apportée au micrologiciel DAC Silo (si celui-ci est utilisé). Cela permet de réduire la charge sur le 1401 durant les sorties de forme d'onde arbitraire, en particulier lorsqu'une séquence de sortie tourne et permet une sortie CNA à des débits supérieurs à ce qui était auparavant possible.
  15. Les canaux de vue de résultat autorisent désormais les commentaires. Lorsqu'une vue de résultat est créée par une fonction de vue New Result, les commentaires du canal sont configurés de façon à indiquer le canal source dans la vue temporelle associée.
  16. Les vues de résultat disposent désormais d'un dialogue Channel Information qui permet d'éditer de façon interactive le titre du canal, les unités et les commentaires.
  17. Le numéro de canal CAN le plus élevé pouvant être défini dans une configuration d'échantillonnage a été porté à 127 (de façon à permettre l'utilisation de deux extensions de 64 canaux avec un Micro1401-3). A noter que le nombre de canaux de forme d'onde reste quant à lui été limité à 64.
  18. Le dialogue Sampling Configuration Channel Setup pour les données Event data et Digital Marker inclut désormais un champ Debounce, qui peut être utilisé pour filtrer les événements indésirables causés par les commutations mécaniques. Une nouvelle commande de script SampleDebounce() permet de prendre en charge cette nouvelle fonctionnalité.
  19. Vous pouvez diminuer la couleur des données dans la couleur secondaire dans une vue temporelle surtracée.
  20. Si le dialogue Edit WaveMark est ouvert et si vous n'échantillonnez pas, les pressions de touche non utilisées dans la vue temporelle sont envoyées vers le dialogue et l'activent.
  21. Dans le séquenceur de sortie, vous pouvez désormais utiliser des expressions constantes dans un plus grand nombre de situations ; vous pouvez en particulier utiliser une constante pour le canal dans une commande CHAN.
  22. ArrSpline() peut désormais générer des données équi-réparties à partir de sources non équi-réparties.
  23. Vous pouvez utiliser HCursor() dans une vue Edit WaveMark pour lire le dernier ensemble de valeurs de curseur utilisées avec la nouvelle commande New WaveMark. Des améliorations ont été apportées aux importateurs de fichiers de données Bionic, NeuroScan, Plexon, MED64 et Mc_Rack.
Corrections
  1. Une liste de canaux acceptant v1 comme signifiant le premier canal virtuel n'acceptait pas V1.
  2. Dans les menus contextuels de canal virtuel, la commande Min() affichait le texte pour la commande Max().
  3. Lorsque la configuration d'échantillonnage est copiée sous forme de texte, les canaux TextMark n'affichent plus les informations de ligne série en mode Manual.
  4. L'opérateur ternaire expr ? expr1 : expr2; provoquait une erreur de script si expr était une expression constante.
  5. La commande de langage de script DlgValue$() peut désormais accéder à une invite de commande utilisant une case à cocher.
  6. Dans un script, l'utilisation de proc ou func pour décrire un argument de fonction provoquait une indentation incorrecte dans l'option de formatage automatique.
  7. Les étiquettes apposées sur les gros tics situés au dessus de l'extrémité d'un axe Y ne se retraçaient pas toujours lorsqu'un objet était glissé sur elles.
  8. Si vous appeliez SetPower() en utilisant une taille de bloc qui n'était pas une puissance de 2, la vue de résultat était créée sur la base de ce nombre et le spectre de puissance était incorrect. Désormais, la taille du bloc est réduite à la prochaine puissance de 2 (conformément à la documentation).
  9. PlayWaveRate() limitait le débit maximal autorisé à 200 kHz, mais 250 kHz est une valeur autorisée pour un Power1401.
  10. Les commandes de script MeasureToChan() et MeasureToXY() n'autorisaient pas les modes 19 et 20. Par ailleurs, ces deux modes n'enregistraient pas correctement.
  11. Le dialogue Cursor Regions et le lissage de courbe utilisaient toujours l'index 0 d'un canal RealMark lorsque celui-ci était tracé en mode de forme d'onde. Ils utilisent l'index de données défini dans le mode de tracé.
  12. L'argument DrawMode() as% n'était pas enregistré correctement.
  13. Une recherche de curseur arrière sur un canal de mémoire de forme d'onde comportant des trous pouvant provoquer une interruption de la réponse de Spike2.
  14. Il n'y avait pas suffisamment d'espace pour le champ de texte "Mean error:" dans le dialogue Edit Wavemark lorsque le mode Spike collision était sélectionné.
  15. Les curseurs vertical et horizontal généraient trop de code lors des enregistrements.
  16. Si vous cliquiez dans la zone des données d'une vue temporelle, résultat ou XY qui était partiellement couverte par une autre vue, les lignes de zoom ne se traçaient pas correctement.
  17. Dans une vue XY, les lignes de zoom qui apparaissent lorsque vous cliquez sur la souris dans la zone de tracé pouvaient être tracées par-dessus la touche XY alors qu'elles ne devaient pas le faire.
  18. Si vous utilisiez la commande de script SetResult() puis Alt+clic de souris dans la vue de résultat pour effectuer une mesure, une police de caractère incorrecte s'affichait.
  19. Si vous utilisiez les commandes DlgMouse() ou ToobarMouse() et ne fournissiez pas toutes les fonctions de souris ‘bas', ‘haut' et ‘déplacer', le dialogue ou la barre d'outils pouvaient se fermer de façon intempestive.
  20. L'importateur de fichiers Igor fonctionne désormais correctement lorsque deux canaux d'entrée de types différents portent le même nom.
  21. Le fait de cliquer et faire glisser l'axe y pour mettre l'écran à l'échelle tandis que les données défilent latéralement pendant l'échantillonnage ne provoque plus des affichages de temps multiples au niveau des curseurs horizontaux.
Changements
  1. L'éditeur de texte a été modifié de façon à permettre les sélections multiples et l'utilisation de l'espace virtuel. Il est donc possible que son comportement soit modifié.
  2. FilePathSet() ouvre désormais le dialogue d'interaction utilisateur si une invite de commande est fournie, cela même si l'argument path$ n'est pas une chaîne vide.
  3. Dans la sortie de forme d'onde Offline, les données manquantes avant le début d'un bloc sont réglées sur la première valeur et non pas sur 0 (cela pouvait en effet provoquer des discontinuités lorsqu'un bloc était mis en boucle).
07/2009 7.01 Nouveau
  1. La commande de script MMRate() a été modifiée de façon à vous permettre de compter le nombre d'unités s2video ou autres périphériques d'écoute connectés sans avoir à changer le taux de trame vidéo.
  2. L'application s2video dispose d'une nouvelle option dans Settings->Configuration, qui pourra donner accès à un plus grand nombre de fonctionnalités caméra dans le menu Video Device Properties.
  3. Il existe une nouvelle application avicomp qui permet de compresser les fichiers .avi créés par s2video.
  4. Le dialogue Offline waveform output dispose d'options supplémentaires pour un meilleur contrôle du curseur 0. La commande de script PlayOffline() a été étendue en conséquence.
  5. La fenêtre multimédia peut suivre la position du curseur 0 au lieu de suivre la fenêtre d'affichage. La commande de script MMPosition()a été étendue en conséquence.
  6. Le dialogue Marker Filter inclut une option permettant d'afficher les codes sous formes de nombres décimaux.
  7. Le dialogue Channel Draw Mode vous permet désormais de régler la taille des points de façon interactive. Auparavant, vous aviez seulement le choix entre points de petite taille (1 pixel) ou de grande taille (2x2 pixels).
  8. Vous pouvez désormais choisir de tracer la fréquence instantanée sous forme de points, de lignes ou de profil d'horizon. Les commandes DrawMode(), MinMax() et ChanValue() ont été étendues de façon à prendre en charge cette nouvelle fonctionnalité.
  9. Les données RealMark peuvent désormais être tracées en tant que forme d'onde en utilisant des points pour chaque point de données.
  10. Les points tracés en vue temporelle et de résultat peuvent désormais être tracés sous forme de cercles. Le tracé des cercles est plus lent, et est activé dans une nouvelle option Preferences du menu Edit, dans l'onglet Display.
  11. Le dialogue Clustering a été remanié de façon à améliorer la vitesse de tracé et inclut de nouveaux effets de tracé, notamment les dégradés de couleurs, les points circulaires et le réglage de la taille des points, ainsi qu'une méthode permettant de localiser rapidement des événements étant plus proches les uns des autres que l'intervalle minimum. Le tracé de l'axe en mode Z Buffer a également été amélioré.
  12. La nouvelle commande de script ToolbarMouse() établit un lien entre les mouvements sur les canaux de données en vues Time, Result et XY et les fonctions de script lorsqu'une toolbar est active.
  13. La commande de script ToolbarSet() peut désormais être utilisée pour obtenir le numéro du dernier bouton de barre d'outils utilisé.
  14. La commande de script DlgMouse() établit un lien entre les mouvements sur les canaux de données en vues Time, Result et XY et les fonctions de script lorsqu'un dialogue défini par l'utilisateur est actif.
  15. La commande de script DlgButton() retourne le numéro du dernier bouton de dialogue utilisé.
  16. La nouvelle commande de script MousePointer() définit les pointeurs de souris à utiliser avec la barre d'outils et les dialogues définis par l'utilisateur.
  17. L'infobulle qui apparaît lorsque la souris passe sur un axe y en vue temporelle inclut désormais le numéro de canal.
  18. La nouvelle commande de script XYInChan() détecte les points d'un canal XY view qui se trouvent à l'intérieur d'un polygone défini par un autre canal.
  19. Les commandes XYInCircle() et XYInRect() ont été étendues de façon à retourner les indices des points de données se trouvant à l'intérieur du cercle ou du rectangle.
  20. La nouvelle fonction de script ChanPixel() retourne les équivalents d'axe x et y pour un changement de position de 1 pixel.
  21. La position du pointeur de souris affichée dans la barre Status pour un canal en mode d'affichage WaveMark OD indique désormais le décalage par rapport au début du WaveMark, et non plus la position sur l'axe x (qui ne fournit aucune information exploitable).
  22. Tous les dialogues ont été configurés de façon à utiliser une police de caractère qui devrait générer des contours nets sur les systèmes qui prennent en charge cette fonctionnalité (et pour lesquels les contours nets et la fonction ClearType ont été activés).
Corrections
  1. Le dialogue Offline waveform output déplaçait le curseur 0 quel que soit l'état de la case à cocher Cursor 0 tracks the waveform output.
  2. Si vous sauvegardiez une configuration d'échantillonnage qui incluait view overdrawing, la liste des temps de déclenchement n'était pas effacée avant le début de l'échantillonnage, ce qui provoquait des surtraçages inattendus.
  3. Le programme s2video est plus tolérant avec les périphériques d'entrée de données qui implémentent l'interface DirectShow de façon inattendue.
  4. Certains des paramètres sauvegardés du dialogue Clustering (intervalle minimum, par exemple) étaient tronqués et transformés en nombres entiers au moment de la sauvegarde.
  5. Si vous ne fournissiez pas l'argument sep$ à ExportTextFormat(), le délimiteur était réglé sur le caractère Tab.
  6. La commande de script SampleText() ne fonctionnait pas si un canal TextMark se trouvait dans le fichier d'échantillonnage et si le canal TextMark avait été supprimé de la configuration d'échantillonnage.
  7. Lorsque vous sauvegardez une configuration d'échantillonnage sous forme de texte avec Copy As Text or Log, le champ Units est désormais vide pour les types de canal ne comportant aucune unité.
  8. Le dialogue de l'axe x ne vous permettait pas d'entrer une valeur nulle ou négative pour l'extrémité droite de l'axe (par exemple dans une vue XY).
  9. Dans le dialogue de l'axe x, si vous passiez à un axe logarithmique, puis reveniez en mode normal, vous ne pouviez plus définir une valeur négative pour le début de l'axe.
  10. Les vues XY ne se retraçaient pas correctement si des valeurs situées en bas de l'axe Y étaient supérieures à des valeurs situées dans sa partie haute.
  11. Le dialogue X Axis accepte désormais 1E-015 et les valeurs de virgule flottante similaires comme valeurs temporelles.
  12. Si une configuration d'échantillonnage définie pour un Micro1401 ou un Power1401 était utilisée sur un 1401plus ou un micro1401, et utilisait l'optimisation ‘' copy channels '', alors les fréquences d'échantillonnage de forme d'onde étaient incorrectes. Ceci est désormais détecté et il n'est pas possible de lancer l'échantillonnage avant que la configuration soit correcte.
  13. Les mesures en ligne pratiquées sur un canal lorsque l'option Y axis optimise a été cochée dans le dialogue Process redessinaient toutes les données pour chaque point mesuré, même si l'intervalle de l'axe y n'était pas modifié.
  14. L'indicateur OVR dans la barre Status n'était pas lié à l'état Insert/Overtype de l'éditeur de texte.
  15. La commande Copy Cursor Value du menu contextuel du curseur horizontal ne fonctionnait pas.
  16. Un script lancé par la commande ScriptRun() n'étant pas déjà ouvert sera fermé une fois qu'il aura été mené à son terme. Auparavant, ces scripts fermaient même s'il y avait une erreur. Désormais, le script reste ouvert et la ligne d'erreur est surlignée. Si vous avez configuré le drapeau de ScriptRun() de telle sorte que le script continue même si une erreur survient, le script suivant sera lancé, comme cela était le cas auparavant.
  17. Un argument edge% non nul dans la commande de script DrawMode() était appliqué aux canaux non-level event.
  18. Dans les dialogues Measurements to an XY view ou Measurements to a channel, si vous choisissiez le type de mesure User entered value, le champ Prompt était marqué comme une erreur s'il contenait le moindre élément ne pouvant pas être interprété comme un nombre.
  19. Si vous compiliez un script, le fermiez, puis le rouvriez, Spike2 présumait que celui-ci correspondait à la version compilée et ne recompilait pas lorsqu'il était lancé. Désormais, à moins que le script ne tourne déjà lorsque vous le rouvrez, la version précédemment compilée est supprimée, ce qui force une recompilation. Ce comportement ne s'applique pas aux fichiers inclus qui sont présumés comme n'ayant pas été modifiés lorsqu'ils sont rouverts.
  20. Il était possible de crasher Spike2 dans le dialogue Sampling Configuration en définissant plus de 53 canaux de forme d'onde.
Changements
  1. Le bouton Sonogram Colours a été supprimé du champ Preferences du menu Edit ; il se trouve désormais dans le menu View ou en cliquant du bouton droit de la souris sur un sonogramme de vue temporelle, puis en sélectionnant Colours dans le menu contextuel.
  2. La sélection initiale dans le dialogue FIR digital filter est désormais la troisième entrée (généralement Low Pass), ce qui semble être un choix préférable à la première entrée (généralement All Stop).
  3. Si vous ouvrez un fichier .s2c tandis que Spike2 est actif en double-cliquant dessus ou en le faisant glissant vers la fenêtre Spike2, cela ouvre désormais le dialogue Sampling Configuration comme si vous aviez utilisé la commande Load Configuration du menu File.
06/2009 7.00 Nouveau
  1. La taille maximale d'un fichier de données a été portée de 2 Go à 1 To si vous avez choisi le format "Big file". Ces fichiers peuvent être lus (mais ne peuvent pas être modifiés) par Spike2 version 6.11 ou ultérieure ; ils ne seront pas reconnus par les versions antérieures de Spike2. Des cases à cocher ont été ajoutées aux dialogues Sampling Configuration et File Export afin d'autoriser les gros fichiers et les extensions du langage de script permettant leur prise en charge. L'application SonFix a également été étendue en conséquence.
  2. Lorsque le tracé devient lent en raison de l'affichage d'un grand volume de données, le titre de la fenêtre d'actualisation change afin de vous signaler que vous avez la possibilité de quitter le tracé avec la commande clavier Ctrl+Break.
  3. Vous pouvez désormais appliquer les Vertical Markers aux vues temporelles. Ceux-ci peuvent être envisagés comme des curseurs verticaux fixes supplémentaires, dont les positions sont définies par des éléments de canal (événement ou marqueur). Si le canal source est de type TextMark, le texte peut également être affiché. Une nouvelle commande de langage de script, VerticalMark(), a été créée à cet effet.
  4. Le dialogue Sampling Configuration est désormais redimensionnable, affiche le décompte des canaux Waveform et Event et inclut des options permettant de rendre la configuration d'échantillonnage sous forme de texte ou dans la fenêtre Log (cela dans un format adapté au travail en laboratoire).
  5. La commande de script SampleConfig$() peut désormais rendre la configuration d'échantillonnage sous forme de texte.
  6. L'onglet Play waveform du dialogue Sampling Configuration ne demande plus de confirmation pour les mises à jour ; les changements sont désormais immédiatement appliqués.
  7. La commande de script EditCopy() peut désormais être utilisée avec un argument de chaîne de façon à placer une chaîne dans le presse-papier.
  8. La nouvelle commande de script FileSize() permet d'obtenir la taille d'un fichier de données.
  9. Vous pouvez ouvrir une séquence de texte à partir de l'onglet Sequencer du dialogue Sampling Configuration en double-cliquant sur la séquence affichée.
  10. La barre Sample Status inclut désormais le pourcentage de durée d'échantillonnage et de mémoire encore disponibles.
  11. La commande de script SampleClear() peut désormais (optionnellement) supprimer un canal unique.
  12. Le dialogue New File du menu File a été simplifié.
  13. La nouvelle commande de script ViewZoom() peut être utilisée pour connaître et régler le facteur de zoom, en points, pour les vues texte.
  14. La nouvelle commande de script LinPred() peut être utilisée pour prédire les données et générer des spectres de puissance en appliquant la méthode de l'entropie maximale Maximum Entropy.
  15. Le séquenceur de sortie Output Sequencer inclut désormais les nouvelles expressions DRange(), ASz() et VSz().
  16. Vous pouvez charger une séquence de sortie Output Sequence pendant l'échantillonnage. La commande de script SampleSequencer() a été étendue en conséquence.
  17. Le séquenceur de sortie Output Sequencer peut désormais définir un nombre minimal d'instructions et une taille de tableau minimale pour permettre le chargement d'une séquence pendant l'échantillonnage. La commande de script SampleSeqCtrl() été étendue en conséquence.
  18. Le nombre maximal d'instructions dans une séquence de sortie Output Sequence has been porté de 1023 à 8191 pour tous les types de 1401, à l'exception du 1401plus et du micro1401 originel.
  19. Le nombre de variables permis par le séquenceur de sortie Output Sequencer a été porté de 64 à 256 pour tous les types de 1401, à l'exception du 1401plus.
  20. Le séquenceur de sortie Output Sequencer dispose de nouvelles instructions : TABADD, TABSUB, ABS, AND, ANDI, OR, ORI, XOR, XORI. L'instruction JUMP permet désormais d'effectuer un saut au moyen d'une variable, ce qui permettra de simplifier la programmation des machines à états.
  21. Le séquenceur de sortie Output Sequencer dispose d'une nouvelle directive = pour définir les constantes numériques ; vous pouvez désormais utiliser une étiquette dans les expressions constantes.
  22. Le séquenceur de sortie Output Sequencer peut désormais utiliser >" pour afficher la même sortie que la ligne précédente et >= pour conserver tel quel le texte affiché.
  23. Le séquenceur de sortie Output Sequencer prend désormais en charge l'utilisation de #include.
  24. Les canaux virtuels Virtual channels reconnaissent désormais les opérateurs de comparaison et les nouvelles fonctions Min() et Max().
  25. Le langage de script vous permet désormais de redimensionner les tableaux, cela à la fois au niveau global et pour les procédures et fonctions définies par l'utilisateur.
  26. Le langage de script reconnaît les instructions break et continue permettant de sortir des boucles.
  27. Le langage de script vous permet désormais d'assigner des valeurs non constantes aux variables dans une instruction var.
  28. Vous pouvez désormais afficher des numéros de ligne dans les vues texte avec la commande Show Line Numbers du menu View. Il existe par ailleurs une nouvelle commande de script : ViewLineNumbers().
  29. Vous pouvez afficher Show et dissimuler Hide la marge dans les vues texte au moyen de la commande Show Gutter du menu View.
  30. Vous pouvez limiter le nombre de lignes affichées dans la fenêtre Log grâce à une nouvelle option Preferences du menu Edit. Vous pouvez limiter le nombre de lignes dans n'importe quelle vue texte grâce à la nouvelle commande de script ViewMaxLines().
  31. La nouvelle commande de script ViewZoom() peut être utilisée pour connaître et régler le facteur de zoom, en points, pour les vues texte.
  32. La commande Standard Display du menu View et la commande de script ViewStandard() peuvent désormais être appliquées aux vues texte pour restaurer une date standard.
Cambridge Electronic Design Limited

Enregistré en Angleterre: 00972132

Bureau d'inscription:

  • Cambridge Electronic Design Limited,
  • Technical Centre,
  • 139 Cambridge Road,
  • Milton,
  • Cambridge CB24 6AZ
  • ENGLAND.

VAT: GB 214 2617 96

Numéro d'enregistrement du producteur: WEE/BD0050TZ

Conditions générales de vente

Pour nos clients américains, nous pouvons fournir le formulaire fiscal W-8BEN, qui nous identifie en tant que société britannique.

DUNS: 219151016
CAGE/NCAGE: KB797
NAICS: 423490
Codes de marchandise
Hardware: 84716070
Software: 85234945
×

Envoyer un email:

info@ced.co.uk

Post
  • Cambridge Electronic Design Limited,
  • Technical Centre,
  • 139 Cambridge Road,
  • Milton,
  • Cambridge CB24 6AZ
  • ENGLAND.
Téléphone:

(Int.+44) (0)1223 420186

D’Amérique du Nord:

1 800 345 7794

×